Home > News > Algorand veut de devenir une blockchain à bilan carbone négatif

Algorand veut de devenir une blockchain à bilan carbone négatif

Algorand a conclu un partenariat avec ClimateTrade, qui aide les entreprises à compenser leurs émissions de CO2 et à financer des projets climatiques

Algorand a annoncé hier dans un communiqué de presse que sa blockchain est entièrement neutre en carbone grâce à une architecture conçue pour être aussi efficace et verte que possible. La blockchain améliore maintenant l’efficacité de ses efforts en matière de durabilité grâce à un partenariat avec ClimateTrade.

L’entreprise fintech espagnole ClimateTrade aide les sociétés à compenser leurs émissions de CO2 et à financer des projets de lutte contre le changement climatique pour atteindre leurs objectifs de durabilité. Elle offre aux marchés du carbone transparence et traçabilité. Elle travaille d’ailleurs actuellement sur plus de 150 projets avec plus de 20 entreprises, dont Telefónica, Iberia, Cabify et Melià Hotels.

ClimateTrade a choisi Algorand comme principale couche d’infrastructure l’année dernière en raison de l’architecture flexible du réseau, des faibles frais de transaction et des performances transactionnelles évolutives.

Francisco Benefito, PDG de ClimateTrade, a déclaré : « L’énergie propre et la lutte contre le changement climatique sont des priorités pour les Nations Unies, les organisations mondiales et les gouvernements. Algorand a une très faible empreinte carbone pour commencer, et nous sommes inspirés par le rôle de leader que l’organisation joue pour s’assurer que la prochaine génération d’adoption des blockchains soit respectueuse de l’environnement ».

Algorand obtient cette faible empreinte carbone grâce à son mécanisme de consensus de preuve d’enjeu, qui nécessite beaucoup moins de puissance de calcul ou d’électricité que le mécanisme de preuve de travail qui est très énergivore. Une première analyse suggère d’ailleurs que 2 millions de fois moins de CO2 sont émis lorsque des actifs numériques sont créés ou échangés sur Algorand par rapport aux autres blockchains.

Le fondateur d’Algorand, Silvio Micali, a expliqué : « Algorand connaît une forte adoption et une impressionnante expansion du réseau. Comme cette période d’hyper croissance se poursuit, nous trouvons qu’il est crucial d’opérer à un niveau de carbone négatif. En effet, une croissance durable est bien meilleure qu’une « croissance tout court ». Nous comprenons que les mécanismes de mesure de l’impact environnemental d’une blockchain mondiale, décentralisée et largement utilisée sont nuancés et complexes. C’est pourquoi nous nous associons à ClimateTrade pour poursuivre et redoubler nos efforts en matière d’écologie ».

Avec l’aide de ClimateTrade, Algorand utilisera un oracle de durabilité pour l’aider à atteindre ses objectifs de neutralité carbone. L’oracle déterminera l’empreinte carbone d’Algorand pour un nombre déterminé de blocs et le montant équivalent de crédits carbone sera bloqué dans un « trésor vert ou respectueux de l’environnement » en tant qu’Actif Standard d’Algorand (ASA ou Algorand Standard Asset) par l’utilisation de contrats intelligents avancés.

De plus, Algorand a été adopté par les organisations durables GlobalCarbon Holding et PlanetWatch, initiative qui a été récompensée hier par le CERN dans le cadre de la Journée de la Terre.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.