Allons-nous voir arriver une crypto-monnaie Nord Coréenne ?

Des rapports provenant de Corée du Nord suggèrent que le pays asiatique est en train de développer sa propre monnaie virtuelle. La crypto-monnaie Nord Coréenne devrait être similaire au token Petro que l’on trouve au Vénézuela depuis 2018.

Tout comme Petro, une des raisons pour son lancement semble être la possibilité de s’affranchir des sanctions internationales et d’opérer en dehors des systèmes financiers mondiaux actuels. Toutefois, il semble être dans les toutes premières phases de développement.

North Korean cryptocurrency rumours

Image courtoisie de Shutterstock

L’histoire à date au sujet de la crypto-monnaie Nord Coréenne

Des commentaires sur les progrès en cours de la crypto-monnaie Nord Coréenne proviennent d’Alejandro Cao de Benos. Cet officiel né Espagnol est décrit comme le responsable des conférences liées à la crypto-monnaie du pays. Il est également nommé en tant que délégué spécial pour le Comité des Relations Culturelles de la République Démocratique Populaire de Corée (DPRK).

Il a dit que n’importe quel token devrait être “semblable au Bitcoin ou à d’autres crypto-monnaies”. Pour le moment aucun nom n’a été donné à cette monnaie. De l’autre côté de la frontière, 40% des adultes Sud-Coréens sont réceptifs aux crypto-monnaies.

Il n’y a pas de plans de créer un lien entre le coin officielle et la devise Nord Coréen, le Won. Toutefois, le gouvernement semble bien rechercher quel bien ou actifs utiliser comme comparatif ; le tout afin d’offrir un plus grand degré de stabilité au prix.

A quoi s’attendre dans le futur

La Corée du Nord prévoit une conférence sur sa blockchain et crypto-monnaie en Février 2020, ce qui sera sa deuxième édition en la matière. La conférence précédente avait eu lieu à Pyongyang en Avril de cette année.

La grosse question est de savoir si le pays possède suffisamment d’expertise technique pour lancer sa propre crypto-monnaie. Le régime est lié des attaques de hacking de crypto-monnaie de grande ampleur dans le passé. Il est dit que la Corée du Nord aurait hacké récemment plus de 2 milliards de dollars de monnaies fiduciaires et crypto-monnaies.

Alors que le pays nie être l’auteur de ces attaques, si cela se révélait véridique, cela voudrait dire que le régime possède des experts sponsorisés par l’Etat dans ce domaine. L’Université des Sciences et Technologies de Pyongyang a également offert des cours sur la blockchain.

C’est un fait, les autorités Nord Coréenne ont montré de l’intérêt pour les monnaies digitales dans le passé. Cependant, il n’y a jamais eu de confirmation officielles de leurs plans. L’ambassade de Corée du Nord pour les NU, localisée à New York a été contactée mais n’a pas souhaité réagir.

D’autres pays liés à la création de leurs propres crypto-monnaies de la même manière sont la Russie et l’Iran. En effet, il semble claire que beaucoup de pays dans le monde cherchent désormais des moyens de développer leurs propres coins digitaux.

Le manque de succès du coin Petro à ce jour nous montre qu’un coin digital appartenant à un Etat ne sera pas forcément un succès. Nous devrons suivre cette affaire afin de voir si une crypto-monnaie de la Corée du Nord verra bien le jour et profitera d’une large adoption de la part de ses habitants.