Argentine : Un membre du Congrès va présenter un projet de loi sur les crypto-monnaies

Le député Ignacio Torres présentera un projet de loi sur le cadre juridique des crypto-monnaies en Argentine

Une image de Bitcoin sur fond de drapeau argentin
L’Argentine n’a pas encore publié de cadre juridique formel pour la réglementation des crypto-monnaies

Certains des plus jeunes députés argentins sont en train de décider d’une nouvelle législation qui devrait donner naissance à un cadre national conçu pour les crypto-monnaies. Les propositions seraient discuté au Parlement dans une semaine environ.

Ignacio Torres, un membre du Congrès argentin, présentera un projet de loi qui traite des crypto-monnaies, ouvrant la voie à la mise en place d’une réglementation juridique sur les crypto-monnaies dans le pays.

Il a été rapporté que Cointelegraph Español s’est entretenu avec Efrain Barraza, le directeur des opérations d’Athena Bitcoin en Argentine, ainsi qu’avec le PDG de Bithan, Alberto Vega. Ils se sont tous réunis pour collaborer sur la création d’un projet de loi sur un cadre juridique des crypto-monnaies en Argentine.

Barraza et Vega sont connus pour leur vif intérêt à ce que la technologie blockchain et les crypto-monnaies soient déclarées légales en Argentine. Ils s’efforcent d’obtenir une telle décision afin que le pays ne soit pas en retard en ce qui concerne des progrès réalisés par les différents pays.

Efrain Barraza : « Nous comprenons que l’écosystème, pour se développer, ne peut être en dehors de la loi ». Il a ainsi souligné l’importance pour les utilisateurs et les investisseurs de bénéficier d’une certaine protection.

De son côté, Alberto Vega explique que « si nous n’avons pas de réglementation, des escroqueries se produisent, comme celle de Onecoin, par exemple. […] Il est donc important de tenir compte de la situation actuelle de l’Argentine et de la manière dont nous pouvons tirer parti des avantages d’être un pays pionnier dans le domaine des crypto-monnaies ».

« Aujourd’hui, nous pouvons constater que la question de la réglementation du Bitcoin n’est même pas sur la table, ni dans le débat politique au niveau national alors que dans d’autres pays, on y travaille déjà avec acharnement » ajoute-t-il.

Vega a compris que pour que l’Argentine progresse en tant que société, le pays doit prendre une initiative et faire des efforts pour mettre son système économique dans un état plus avantageux, ce qui profiterait à l’ensemble du pays.

« Nous sommes dans l’écosystème depuis longtemps et nous voyons les problèmes dans l’industrie. Certaines entreprises voient leurs comptes bancaires fermés sans raison. Ce sont des règles très arbitraires » a-t-il déclaré.

C’est la raison pour laquelle il estime qu’il est nécessaire que tous les participants à la table des négociations discutent de ces technologies. Il affirme que tout le monde peut tirer profit des projets qui ont vu le jour en Argentine.

Barraza affirme que lorsqu’on considère les actifs communs, chacun d’entre eux devrait avoir son propre ensemble de règles afin que les gens aient des règles distinctes pour se défendre contre tout méfait. Il avertit également que dans le monde des crypto-monnaies : « La nature du token est qu’il peut fonctionner pour beaucoup de choses différentes dans le monde réel. […] Nous essayons d’une certaine manière de lui donner un cadre ».

Traduit par Carolane de Palmas