Home > News > Banque du Canada : une offre d’emploi pour un économiste numérique

Banque du Canada : une offre d’emploi pour un économiste numérique

19 October, 2020 By Lacie-Mae Durham

Le candidat gagnant se penchera sur les devises numériques et les CBDC

La Banque du Canada (BoC) a publié une offre d’emploi pour trouver un économiste ayant une connaissance approfondie des technologies financières et des crypto-monnaies. Nombreux sont ceux qui pensent qu’il s’agit de la dernière étape de la création par la BoC d’une monnaie digitale de banque centrale locale (CBDC).

Le site internet officiel de la banque indique que le rôle de l’économiste serait de suivre et d’analyser tous les derniers développements liés aux fonds et aux paiements électroniques. Il sera également chargé de mettre en œuvre des projets de recherche, de préparer des notes analytiques et de travailler sur le « développement potentiel d’une CBDC ».

« La Banque du Canada est engagée dans un programme de recherche à grande échelle pour analyser les risques et les opportunités de ces nouveaux développements. Un élément clé de ce programme est le cadre de surveillance de la monnaie et des paiements et la planification d’urgence pour une monnaie digitale de banque centrale (CBDC) » explique la déclaration.

Le candidat doit avoir une connaissance approfondie du Bitcoin, de l’Ethereum et d’autres crypto-monnaies. Il doit également connaître les systèmes de paiement traditionnels, tels que les plateformes utilisées par les commerçants, les technologies de point de vente (POS) et les réseaux de cartes.

Il doit aussi avoir de l’expérience dans le traitement et l’analyse des données de blockchain public et dans l’analyse des données d’enquêtes auprès des consommateurs. La date limite de réception des candidatures est fixée au 25 octobre 2020.

Le BoC a ajouté qu’elle est disposée à envisager de pourvoir ce poste à titre temporaire, par le biais du programme d’échange du Comité de surveillance des institutions financières (FISC – Financial Institutions Supervisory Committee).

« Les affectations sont d’une durée fixe pouvant aller jusqu’à trois années consécutives, mais elles durent généralement entre 12 et 24 mois (en fonction des besoins opérationnels) et sont neutres sur le plan salarial. Il y a une période de gap minimale de deux ans avant qu’un ancien participant puisse participer à nouveau au programme » peut-on lire dans l’annonce.

Timothy Lane, le sous-gouverneur de la banque centrale du Canada, a récemment annoncé que les banques centrales du monde entier allaient émettre leurs propres devises digitales, ce qui souligne leur importance pour l’économie globale à la lumière de la pandémie du COVID-19.

Lane a également révélé, lors de la conférence sur les paiements des banques centrales, que le développement d’une CBDC par le Canada progressait « à un bon rythme ».

La BoC se joint à d’autres banques centrales du monde entier, comme la Banque d’Angleterre, la Banque populaire de Chine, la Banque du Japon et la Réserve Fédérale américaine, dans la recherche et le développement de CBDC.

La Chine a déjà commencé son projet pilote de Yuan numérique dans quatre villes. Il est probable qu’elle soit le premier pays à émettre une version numérique de sa devise.

Traduit par Carolane de Palmas

Tags: