Actualités

Le Bitcoin peut-il conquérir la Premier League ?

0 Commentaire

D’après Bitcoinist, Iqbal V Gandham, Directeur Général de la division britannique d’eToro, ​a déclaré le 24 octobre dernier que les équipes de Premier League pourraient bientôt utiliser les devises cryptographiques. 

La blockchain attire l’intérêt des clubs de foot

eToro rémunère les équipes de Premier League qui font la promotion de la plateforme avec des BTC

Plus tôt cette année, le broker eToro a déjà annoncé un partenariat avec 7 équipes de Premier League, dont Leicester City et Tottenham Hotspur. Chaque club reçoit une contrepartie en Bitcoin (BTC) pour faire la promotion de la plateforme eToro. Les différentes équipes semblent satisfaites de cet accord commercial, et ce, même si les réglementations peinent à voir le jour en Angleterre comme en Europe. La régulation des cryptomonnaies pourrait prendre deux ans au Royaume-Uni, selon Jeff Kaufmann, le directeur juridique de Reynolds Porter Chamberlain (RPC).

En effet, cette nouvelle technologie pourrait leur permettre d’améliorer le processus d’authentification de la marchandise officielle, de réduire l’impression de billets et même de payer plus facilement leurs joueurs. Iqbal V Gandham pense que les clubs de football ont perdu beaucoup de crédibilité auprès de leurs fans, car ceux-ci ont souvent l’impression de se faire flouer. La blockchain pourrait régler le problème en exposant de manière transparente au public comment les équipes sportives utilisent les profits réalisés avec la vente de billets.

D’ailleurs, le Bitcoin pourrait réduire l’impact environnemental des équipes de football professionnelles puisqu’une estimation récente a révélé que le BTC serait moins énergivore que les banques.

Certains clubs, hors Premier League, ont par ailleurs déjà mis en pratique l’utilisation de la blockchain et des cryptos.

En janvier dernier, Harunustaspor, une équipe de foot amateur en Turquie, a eu recours au Bitcoin pour payer l’acquisition d’un joueur. Cette transaction était avant tout symbolique, car le joueur a reçu un montant de 0,0524 BTC et 2 500 livres turques pour rejoindre l’équipe.

En juillet, Gilbraltar United, une équipe de football semi-professionnelle, a annoncé avoir utilisé les monnaies virtuelles pour acquérir un nouveau joueur.

Et plus récemment, le club de foot brésilien Avai FC a même lancé une Initial Coin Offering (ICO) pour récolter des fonds destinés au soutien des activités de l’équipe.

Les avantages et les inconvénients de la blockchain

Le PDG de B.I.S.S. Research pense que la blockchain pourrait réduire la transparence des transactions effectuées entre les joueurs et les équipes de football

Gary Wright, le PDG de B.I.S.S. Research, a déclaré que les équipes de football de Premier League pourraient acheter du Bitcoin en vue d’acquérir des joueurs de haut niveau dès l’année prochaine. Cela diminuerait selon lui le contrôle exercé par de tierces parties sur les relations contractuelles entre le club de foot et le joueur.

Néanmoins, il a souligné que contrairement à la croyance populaire, l’utilisation de BTC aurait pour effet de réduire la transparence des transactions effectuées. Il a expliqué qu’à l’heure actuelle, tout paiement réalisé avec des devises traditionnelles doit être validé et authentifié. Ce processus permet aux joueurs de consulter la commission déduite par l’agent, ce qui ne serait plus possible avec le Bitcoin.

Hasard ou coïncidence, le 17 octobre dernier, Yoni Assia, le CEO d’eToro a déclaré qu’il souhaitait « démocratiser les cryptomonnaies ». Il est d’avis que diminuer les frais sur la plateforme pourrait permettre à plus d’individus d’acquérir des tokens virtuels. Cette nouvelle stratégie de s’intégrer dans le milieu très populaire du football pourrait être un pas de plus vers cette quête de démocratisation.

Le Bitcoin peut-il conquérir la Premier League ?
Noter cet avis

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

Avertissement sur les risques : L’investissement dans les devises numériques, actions et autres titres, matières premières, devises et autres produits d’investissement dérivés (p. ex. les contrats de différence (« CFD ») est spéculatif et extrêmement risqué. Chaque investissement est unique et comporte des risques particuliers.

Les CFD et autres dérivés sont des instruments complexes et leur négociation est extrêmement risquée, la perte d’argent rapide est possible en raison de l’effet de levier. Vous devez être certain de bien comprendre comment l’investissement fonctionne et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque de perdre votre argent.

Les Crypto-devises peuvent largement fluctuer et, par conséquent, elles ne conviennent pas à tous les investisseurs. La négociation des crypto-devises n’est pas supervisée par un cadre réglementaire de l’UE. La performance passée n’est pas une garantie des résultats futurs. Tout historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Votre capital est en danger.

Lorsque vous négociez des actions vous mettez votre capital en danger.

La performance passée ne saurait garantir les résultats futurs. L’historique de négociation présenté date de moins de 5 ans, sauf avis contraire, et peut ne pas suffire comme base pour les décisions d’investissement. Les prix peuvent augmenter mais aussi baisser, ils peuvent également fluctuer considérablement, vous pouvez être exposé à des fluctuations de taux de change et vous pouvez perdre tout l’argent investi et même plus. Investir ne convient pas à tout le monde. Assurez-vous que vous avez bien compris les risques et les formalités juridiques. Si vous n’êtes pas sûr, demandez des conseils financiers, juridiques, fiscaux et/ou comptable. Ce site web ne fournit pas de conseil d’investissement, financier, juridique, fiscal ou comptable. Certains liens sont des liens affiliés. Pour plus d’informations, veuillez lire notre avertissement sur les risques et clause de non-responsabilité.