Home > News > Bitfinex lance une plateforme de jetons de titres (STO) basée au Kazakhstan

Bitfinex lance une plateforme de jetons de titres (STO) basée au Kazakhstan

La nouvelle plateforme STO fonctionnera dans le cadre du FinTech Lab de l’AIFC au Kazakhstan.

Dans une annonce faite hier, Bitfinex a révélé qu’il allait lancer une nouvelle plateforme d’offre de jetons de sécurité (STO) marquant l’entrée de la plateforme d’échange de crypto-monnaies basée à Hong Kong dans l’industrie des STO.

La plateforme, lancée sous le fournisseur de produits d’investissement blockchain de Bitfinex, Bitfinex Securities, sera réglementée dans le centre financier du Kazakhstan – le Centre financier international d’Astana (AIFC) selon l’annonce.

Cette initiative permettra « d’élargir l’accès à une variété de produits financiers innovants, incluant notamment des actions et des obligations basées sur la blockchain, ainsi que des fonds d’investissement »  a déclaré Bitfinex dans son annonce. 

Paolo Ardoino, le Directeur Technique de Bitfinex Securities, a confirmé que la plateforme fonctionnera dans une zone économique spéciale au Kazakhstan dans le cadre du FinTech Lab de l’AIFC, le sanbox  de l’AIFC.

Le FinTech Lab a été créé par l’autorité des services financiers d’Astana (Astana Financial Services Authority) afin de fournir aux entreprises un environnement réel dans lequel elles peuvent tester des technologies et des produits sur des clients réels sans que l’ensemble des exigences réglementaires ne leur soient appliquées immédiatement.

Ardoino a expliqué que l’AIFC représente l’état de l’art en matière de cadres financiers et a emprunté les meilleures pratiques des centres financiers développés, notamment le Royaume-Uni, Singapour, Abu Dhabi et Dubaï.

« Le Kazakhstan est une plaque tournante émergente en Asie, bien placée géographiquement pour desservir nos marchés asiatiques et européens. Le pays est prêt à jouer un rôle important dans ce système financier alternatif émergent » a-t-il ajouté pour expliquer la décision de la société.

La plateforme d’échange a lancé des pages d’accueil publiques et a commencé les protocoles de vérification d’identité après l’annonce. Elle devrait introduire le trading du security token Exordium (EXO) sur Liquid Securities, une plateforme construite sur le Liquid Network, une fois que le KYC sera terminé.

De plus, une déclaration juridique a révélé que les citoyens et les résidents des pays confrontés à un embargo complet du Kazakhstan, des États-Unis, des îles Vierges britanniques ou des Nations unies étaient interdits de trading sur la plateforme. La liste exhaustive comprenait des pays où la popularité des crypto-monnaies est élevée comme les États-Unis, le Canada, la Suisse et le Venezuela. 

Ce développement est également une autre étape cruciale pour le Kazakhstan, car le pays avait annoncé plus tôt cette année que le gouvernement prendrait des mesures pour améliorer la position du Kazakhstan sur le marché mondial des crypto-monnaies. L’établissement de nouveaux projets par des entreprises comme Bitfinex couplé à l’afflux de mineurs de crypto-monnaies au milieu de la répression en Chine indique que le soutien du pays à la crypto-monnaies s’avère bénéfique.  

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.