Canada : l’électricité n’augmente pas pour les mineurs au Québec

Les entreprises de minage déjà installées au Québec ne subiront pas de hausse des prix de leur électricité. 

La Régie de l’énergie – institution régulant la distribution d’électricité dans la région – a rejeté la demande de la société Hydro-Québec qui souhaitait soumettre les entreprises dédiées à la création de crypto-monnaies à un tarif de 1 cent du kilowattheure de plus que le tarif régulier (encan trarifaire).

La Régie fait valoir que « l’encan tarifaire proposé par le Distributeur, au terme duquel les clients seraient assujettis au tarif indiqué dans leur proposition, va à l’encontre des bonnes pratiques tarifaires en créant une situation discriminatoire, sans motifs raisonnables, entre les différents clients faisant un usage cryptographique appliqué aux chaînes de blocs, mais également entre les différentes catégories de consommateurs ». 

En effet, dans cette situation les sociétés dédiées au minage de devises virtuelles seraient les seules à faire face à des tarifs fixés « à la suite des résultats obtenus dans le cadre d’un encan tarifaire ».

Jiri Flogel / Shutterstock.com

Canada : l’électricité n’augmente pas pour les mineurs au Québec

« La décision de la Régie correspond à ce que l’on demandait » a déclaré Bahador Zabihiyan – Directeur des relations publiques chez Bitfarms, l’une des plus importantes entreprises de minage québécoise.

Selon Bahador Zabihiyan, il fallait éviter que les promoteurs subissent une hausse des prix et que les sociétés de minage aient à devoir subir un encan tarifaire. Ainsi, cette décision permet d’éviter de « tuer une industrie émergente qui a besoin de stabilité ».

La Régie parle également d’une nouvelle catégorie de consommateurs : la « Catégorie de consommateurs d’électricité pour un usage cryptographique appliqué aux chaînes de blocs ». Pour ces clients, Hydro-Québec devra réserver un « bloc dédié de 300 mégawatts en service non ferme ». 

En plus de ce bloc, il y aurait aussi les « 158 MW dédiés à ses abonnements existants et les 210 MW dédiés aux abonnements existants des réseaux municipaux ». C’est ainsi que Hydro-Québec pourra « répondre à la croissance de la demande émanant d’autres secteurs d’activités au Québec et d’assurer le respect de son critère de fiabilité en énergie » explique la Régie de l’énergie.

« Dans le meilleur des mondes, on n’aurait pas plafonné le bloc d’énergie. Mais je pense que c’est un bon premier pas par rapport à ce qui peut être réalisé au Québec, où les capitaux ne sont pas illimités » a déclaré Jonathan Hamel, fondateur de l’Académie Bitcoin. 

WHYFRAME / Shutterstock.com

Les entreprises crypto-graphiques devront montrer l’impact positif de leurs activités pour le Québec

Il y aura donc un processus de sélection pour pouvoir faire partie de cette catégorie de clients. Ainsi, des critères de développement économique et environnemental seront pris en considération.

On pensera par exemple au nombre d’emplois créés, à la taille des investissements réalisés ou aux efforts pour réduire l’impact environnemental de cette utilisation d’électricité.

Acheter des crypto-devises au Canada

Si vous souhaitez acheter des Ethers ou vendre des Bitcoins au Canada, n’hésitez pas à consulter notre page : Acheter des Bitcoins et des Ethers au Canada – Le Guide Complet.

Comme nous l’avons vu, s’installer au Canada pour faire du minage de pièces est une bonne option. En effet, le coût de l’énergie y est faible et la température annuelle assez froide. Ainsi, vous pourriez minimiser les coûts de refroidissement et les coûts de fonctionnement de vos fermes de minage.

Si votre activité de minage est perçue comme une entreprise à des fins lucratives, vous allez devoir payer des impôts. Mais si cette activité représente plutôt un passe-temp, alors les crypto-devises obtenues ne seront pas imposables. Il peut être judicieux d’obtenir des conseils juridiques et fiscaux avant de vous lancer dans l’aventure des crypto-devises au Canada. Vous serez ainsi mieux armé pour prendre vos décisions d’investissement.