Ce qu’une présidence Joe Biden pourrait signifier pour le Bitcoin

Biden devrait engager Gary Gensler qui enseigne au MIT sur la technologie blockchain et les devises numériques.

Image de Joe Biden lors d'un rassemblement
Le fondateur de FTX, Sam Bankman-Fried, a fait un don de plus de 5 millions de dollars à la campagne de Biden

Nous avons assisté à une hausse des prix du Bitcoin dans les jours qui ont suivi les élections américaines. Pas nécessairement en raison de l’identité du vainqueur, mais parce que cela a mis fin à une partie de l’incertitude qui pesait sur les marchés.

En outre, plutôt que d’être provoquée par les investisseurs particuliers, la hausse des prix était probablement le résultat de la demande des entreprises avec Grayscale qui a connu une hausse de plus de 40 000 Bitcoins au cours du seul mois dernier.

Mais que signifiera une présidence de Joe Biden pour les crypto-monnaies et leur réglementation ?

Donald Trump n’a pas caché son scepticisme, tweetant l’année dernière qu’il n’était « pas un éventail de Bitcoin et autres crypto-monnaies, qui ne sont pas de l’argent et dont la valeur est très volatile et basée sur l’air du temps ».

Cependant, beaucoup espèrent qu’une administration Biden avec des conseillers centrés sur la technologie pourrait être plus favorable aux crypto-monnaies. C’est sans doute ce que pense Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX et d’Alameda, qui a donné plus de 5 millions de dollars à la campagne Biden.

Le Wall Street Journal a rapporté vendredi que Biden devrait choisir l’ancien chef de la CFTC, Gary Gensler, en tant que conseiller sur la réglementation de Wall Street. Gensler est un professeur du MIT qui a donné un cours intitulé « Blockchain and Money » sur la façon dont la blockchain peut être utilisée dans la finance. Il a également écrit un article pour Coindesk l’année dernière dans lequel il a qualifié les crypto-monnaies et la blockchain de « catalyseur du changement ».

Bien que certains s’inquiètent des commentaires faits par Gensler dans le passé sur la nécessité de réglementer le marché des crypto-monnaies, une réglementation permettrait au moins d’éliminer le risque que le gouvernement tente d’interdire les crypto-monnaies et d’accroître la confiance des masses à leur égard. Cependant, Gensler a également déclaré que le Bitcoin devrait rester exempt de tout contrôle réglementaire.

Quant à la vice-présidente élue Kamala Harris, son équipe comprend l’ancien directeur technique des Sacramento Kings, Ryan Montoya. Les Kings sont l’une des équipes de NBA les plus innovantes et les plus respectueuses des Bitcoins. Ils sont devenus la première équipe sportive professionnelle à miner les crypto-monnaies et ont annoncé l’année dernière leur propre crypto-monnaie pour récompenser leurs supporters. De plus, Tim Draper a déclaré que Harris « … peut apprendre les crypto-monnaies ».

Biden et Harris n’ont pas dit grand-chose sur leur point de vue sur les crypto-monnaies et ils auront sans doute beaucoup d’autres choses sur lesquelles se concentrer lorsqu’ils prendront leurs fonctions. Cependant, le fait d’avoir quelques personnes favorables aux crypto-monnaies parmi leurs conseillers pourrait signifier une position plus positive que celle d’un président qui aurait dit à son secrétaire au Trésor Steve Mnuchin de « s’en prendre au Bitcoin » pour fraude.

Traduit par Carolane de Palmas