Actualités

Le CEO d’eToro veut « démocratiser les cryptomonnaies »

1 Commentaire

Le CEO d’eToro, une des plus grandes plateformes mondiales d’investissement en cryptomonnaies, a donné son avis sur la blockchain et l’adoption massive dans une interview donnée à Bitcoinist le 17 octobre. Yoni Assia met l’accent sur la régulation et un accès accru à l’information. A l’instar des autres grandes plateformes d’échange, eToro parie donc sur des lois claires pour attirer le grand public. Notre avis détaillé sur eToro vous fournira plus d’informations sur ce broker.

eToro s’est développé rapidement en Europe

Les cryptos doivent séduire le plus grand nombre

Pour Yoni Assia, les cryptomonnaies ne pourront se développer qu’à travers l’adoption par le plus grand nombre du Bitcoin (BTC), de l’Ethereum (ETH) et des autres altcoins. Il voit pourtant deux obstacles à cette adoption. Premièrement, les coûts d’accès aux cryptos peuvent être rédhibitoires pour le grand public. Les frais doivent donc être minimisés pour susciter l’adhésion aux entreprises de la blockchain.

Le deuxième obstacle est que l’investissement en cryptomonnaies reste un sujet est vaste et complexe. Il peut même paraître cryptique pour les utilisateurs non avertis. Casser cette barrière passe donc par un travail d’éducation et de vulgarisation, qui permettra également de faire disparaître la mauvaise réputation que traînent parfois certaines cryptodevises.

Bitcoin VS blockchain : où se placer ?

Le monde des cryptomonnaies est actuellement polarisé entre ceux qui défendent farouchement le Bitcoin et ceux qui souhaitent utiliser son héritage (la blockchain) en abandonnant la monnaie. Pour Yoni Assia, opposer systématiquement les deux n’est pourtant pas juste : « Le lien entre blockchain et crypto est similaire au lien entre Internet et les emails. Les emails ne sont qu’un usage d’Internet, tout comme le Bitcoin n’est qu’un usage de la blockchain. […] Je crois que la blockchain va transformer la finance de la même manière qu’Internet a révolutionné les communications. »

Interrogé sur la course à l’adoption entre altcoins, Assia ne pense cependant pas qu’une seule cryptodevise triomphera face aux autres : « Le marché des crypto-actifs est encore très neuf, ces derniers se battent pour prouver au monde qu’ils ont leur place et leur utilité. Des cryptos différentes cherchent à résoudre des problèmes différents, avec des niveaux d’adoption variables. Il est donc certain qu’il pourrait y avoir suffisamment d’espace pour permettre à plusieurs cryptomonnaies d’exister, mais il est encore trop tôt pour savoir lesquelles. »

Pour des pays comme les Etats-Unis, les cryptos représentent un potentiel, mais aussi un risque

La régulation des cryptos : un enjeu-clé pour les brokers

Pour Yoni Assia, la révolution blockchain doit se faire dans un cadre strict. Les altcoins souffrent parfois d’une mauvaise réputation, la faute à l’usage illégal qui peut en être fait, ainsi qu’à leur relative nouveauté. Selon le CEO d’eToro, ces hésitations s’évanouiront avec la prise en compte des cryptos par les régulateurs publiques : « Un environnement régulateur propice est vital pour protéger les consommateurs et promouvoir la croissance et l’innovation au sein de l’industrie des investissements. Nous pensons que la régulation conduira à une plus grande adoption par les institutions et leurs intermédiaires, ce qui accélérera l’adoption massive. » Reste à voir si  les gouvernements mondiaux sauront prendre le train en marche.

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.