Actualités

Citigroup envisagerait un produit dérivé pour acheter des cryptomonnaies

0 Comments

Selon une information publiée par Business Insider le 9 septembre 2018 et relayée par Bloomberg notamment, Citigroup envisagerait la création de Digital Asset Receipts (DARs), soit des reçus pour des actifs digitaux, afin de permettre à ses clients d’investir en cryptomonnaies.

citigroup et les DAR. Produits dériés Bitcoin BTC. Impact cours BTC/USD
Citigroup, l’une des plus grosses banques américaines, souhaiterait permettre à ses clients d’investir en Bitcoins ou autres cryptos via des Digital Asset Receipts

Le DAR pour trader les cryptodevises, une révolution ?

Citigroup permettrait donc à ses clients d’entrer sur le marché des cryptomonnaies en achetant des DARs. Les investisseurs ne posséderaient pas les cryptomonnaies mais le rendement du DAR serait lié au cours de l’actif sous-jacent par exemple le Bitcoin (BTC), le Litecoin (LTC) ou le Ripple (XRP).

La solution se rapproche fortement des Exchange-Traded Notes (ETN) Bitcoin Tracker One et Ether Tracker One dont la Securities and Exchange Commission (SEC) annonçait la suspension provisoire ce 9 septembre.

Reprenons : des certificats représentant des actifs digitaux dont le but est de « tokeniser » l’économie. Le serpent risque de se mordre la queue à force de circonvolutions. L’intégration des monnaies digitales au monde réel a de quoi faire travailler les méninges des spécialistes en produits dérivés.

Pourquoi se compliquer la vie pour acheter des Bitcoins ?

On peut comprendre l’intérêt des investisseurs institutionnels ou des gestionnaires d’actifs pour de telles constructions. Ceux-ci sont en effet enfermés dans un carcan réglementaire qui les empêche d’accéder au marché des cryptomonnaies. Ce dernier opère actuellement en dehors des règlements traditionnels.

En revanche, ce genre de produit n’a que peu d’attrait pour l’investisseur individuel au vu de l’abondance de plateformes existantes pour acheter du Bitcoin (BTC), de l’Ethereum (ETH) ou du Stellar (XLM) notamment.

La crise financière de 2008 a en effet démontré que, tout régulés qu’ils soient, les produits dérivés sont des actifs risqués. Le seul point important pour l’investisseur lambda est de choisir une plateforme bien établie comme eToro par exemple.

Ceci dit, l’avantage indirect des DARs ou autres serait l’arrivée d’un nombre important de gros poissons sur le marché ce qui pourrait influencer positivement le cour des cryptomonnaies comme le prix du Bitcoin par exemple.

Produits dérivés BTC, ETH, XRP et autres. Acheter des Bitcoins. Cours BTC/USD
Les Bitcoins et cryptomonnaies feront leur entrée sur les marchés financiers traditionnels. Reste à savoir par qui, comment et quand.

Business Insider, la FinTech et les cryptos

Les rumeurs font la loi dans le monde des start-ups et de la FinTech. Le marché des cryptomonnaies n’y déroge pas. Le média américain Business Insider obtient régulièrement des informations exclusives mais propage également bon nombre de rumeurs qui ne se vérifient jamais.

Citigroup, comme tous les grands acteurs du secteur financier, analyse très certainement la possibilité d’entrer sur le marché des cryptomonnaies via différents mécanismes. Néanmoins, plancher sur certains projets n’implique nullement la concrétisation desdits projets.

Dans tous les cas, il est évident qu’un pont sera bientôt érigé entre les banques et les cryptos. Les seules questions qui subsistent sont par qui, comment et quand.

Nous espérons sincèrement que ce pont ne connaîtra pas le même destin que le pont Morandi de Gênes.

Rate this post

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.