Actualités

D’après l’étude de Gemalto, la blockchain serait une solution idéale pour la sécurisation des données des entreprises

0 Comments

Leader mondial de la sécurité numérique, Gemalto a récemment publié une étude sur la sécurité des données des objets connectés  

Il en ressort que la majorité de entreprises doivent constamment faire face à des problèmes de sécurité 

Seulement 48 % des sociétés seraient aujourd’hui en mesure de détecter des failles de sécurité dans leurs dispositifs IoT – Internet of Things. 

Le plus étrange reste certainement que ces entreprises augmentent dans le même temps leurs dépenses de protection. Alors qu’elles représentaient 11 % du budget IoT en 2017, elles représenteraient près de 13 % aujourd’hui. 

Le Chief Technology Officer de Gemalto, responsable de la protection des données, Jason Hart, explique qu’il est important d’agir maintenant pour protéger les données collectées par les objets connectés 

« Les entreprises ressentent clairement l’urgence de protéger une quantité croissante de données qu’elles collectent et stockent » déclare-t-il. 

La sécurité informatique de plus en plus recherchée avec le nombre croissant d’objets connectés 

Qu’entend-t-on par appareils IoT ?  

L’IoT, aussi appelé IdO (Internet des Objets), caractérise de manière simple des objets connectés.  

Bien que sa définition ne soit pas figée, reprenons l’explication de l’Union internationale des télécommunications. 

L’Internet des objets est une « infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution ».  

Voici quelques exemples d’IoT : 

  • Voitures intelligentes,  
  • Montres connectées,  
  • Maisons intelligentes, 
  • Nanorobotique, 
  • Capteurs connectés,  
  • Compteurs intelligents,  
  • Appareils médicaux connectés, 
  • Etc. 

D’après Ericsson, plus de 30 milliards d’appareils connectés devraient être créés d’ici 2023. Parmi lesquels, 20 milliards seront directement liés à l’IoT.  

La création d’objets connectés est une tendance en forte croissance. Mais elle représente également de nombreux risques, notamment en ce qui concerne la sécurité des données collectées. 

Mr. Hart déclare à juste titre : « Vu l’augmentation du nombre d’objets IoT, il est extrêmement préoccupant de voir que les entreprises ne parviennent toujours pas à détecter les failles ».  

D’après Gemalto, « treize violations de sécurité d’entreprise sont recensées quotidiennement en moyenne, entraînant la perte d’environ 10 millions de fichiers par jour, ou 420.000 par heure ». 

Ainsi, la sécurité IoT reste un défi majeur. 

Les entreprises de cybercriminalité et de sécurité informatique multiplient donc leurs efforts.  

Ce n’est toutefois pas toujours suffisant, ce qui pousse de nombreuses entreprises à se tourner vers la blockchain. 

La blockchain pourrait être une solution idéale pour la sécurisation des données des entreprises 

La blockchain s’articule autour d’une sorte de grand livre de compte ou de registre distribué qui existe sur un réseau décentralisé.

Son but est principalement de regrouper des transactions virtuelles en un même endroit qui ne peuvent être ni modifiées, ni supprimées et qui peuvent être visibles de tous. 

La décentralisation de ce système permet d’assurer une intégrité et une transparence des données et de l’historique des transactions qui se font sans tierce de confiance. 

Alors que la blockchain a été popularisée avec l’avènement du Bitcoin (BTC) dès 2008, elle est de plus en plus utilisée par d’autres industries. 

Sollicitée pour sécuriser les données, la blockchain gagne donc du terrain pour devenir le nouvel outil de sécurisation des objets connectés. 

En effet, l’étude de Gemalto montre que l’utilisation de la blockchain a doublé ces 12 derniers mois. L‘adoption de la technologie blockchain est passée de 9 % à 19 % 

23 % des répondants pensent même que la blockchain serait une solution idéale pour sécuriser les données collectées par les objets IoT 

Plus de 90 % des entreprises sondées qui n’utilisent actuellement pas la blockchain se disent prêtes à le faire.   

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.