Des entreprises sud-africaines accusées d’une arnaque de crypto carte de crédit

La Liquidity Card prétendait qu’il s’agissait d’une MasterCard pouvant être utilisée pour effectuer des transactions avec des stablecoins

Image de Johannesburg, Afrique du Sud
Les accusés n’ont pas présenté de preuves qu’ils peuvent remplir les promesses qu’ils ont faites à leurs investisseurs

Deux entreprises sud-africaines ont reçu des ordres de cessation et d’abstention d’urgence de la part du Texas State Securities Board (TSSB) et de l’Alabama Securities Commission (ASC) concernant une arnaque de cartes de crédit en crypto-monnaies qui visait à escroquer les investisseurs dans les deux États.

Les ordres ont été adressés au PDG de Liquid Gold Trust, Lance Angus Jerrard, et aux sociétés suivantes Liquid Gold Trust, Liquidity Card Solution et Liquidity Global Card Solution.

L’ordre explique que les défendeurs ont fait la promotion de la Liquidity Card en prétendant qu’elle pouvait être utilisée pour effectuer des transactions avec des stablecoins comme le jeton USD (USDC), le jeton Trueusd (TUSD) et le jeton PAX (PAX).

L’accusé a également affirmé que la Liquidity Card était une MasterCard qui fonctionnait de manière similaire aux cartes de débit traditionnelles.

« Les détenteurs de cartes peuvent utiliser la Liquidity Card pour recevoir et dépenser leurs bénéfices sous forme de stablecoins, évitant ainsi des taxes qui seraient autrement reconnues lors de la conversion de crypto-monnaies en dollars ou en d’autres devises » ont ajouté les sociétés.

Toutefois, le Texas Securities Board a expliqué que le système ne peut fonctionner que si les sociétés Liquidity sont en mesure de recruter de nouveaux détenteurs de cartes, car elles ont besoin de fonds pour poursuivre leur recrutement.

Les ordres précisent que la Liquidity Card devait être lancée en octobre de cette année et que la société prévoyait de recruter 8 millions de détenteurs de cartes au cours des 3 prochaines années. De plus, une partie des plans de l’entreprise pour financer la campagne de marketing prévoit la vente de 8 400 « portions » de la Liquidity Card dans le cadre de leur partenariat de projet mondial.

« Chaque portion coûte 1 150 $ et donne droit à un revenu résiduel provenant des frais payés par les détenteurs de cartes » ont-ils déclaré.

Les défendeurs ont également maintenu l’affirmation selon laquelle leurs investisseurs recevront 1 516,72 $ pour chaque portion sur une base mensuelle, le paiement passant à 5 008,62 $ après 24 mois. Les bénéfices sont également, selon eux, « garantis ».

L’ordre souligne que les entreprises n’ont fourni aucune information pouvant démontrer leur capacité à rembourser d’un seul coup des sommes aussi importantes aux investisseurs.

« Les sociétés Liquidity sont accusées de dissimuler des informations importantes sur leurs relations, leurs contrats et leurs rémunérations » peut-on lire dans l’annonce du Texas Securities Board.

La Commission a également souligné que les sociétés ont utilisé de fausses photos au lieu de photos réelles de leurs bureaux. Les accusés ne se sont pas non plus enregistrés au Texas ou en Alabama pour vendre leurs titres et investissements.

Les défendeurs disposent d’un délai de 30 jours pour contester l’enregistrement de l’ordre.

Traduit par Carolane de Palmas 

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader