Des milliers de comptes bancaires de crypto-devises gelés par la police chinoise dans le cadre d’une vaste opération de répression du blanchiment d’argent

Les crypto-marchands de gré-à-gré et leurs clients peuvent être affectés lorsque les autorités locales gèlent des comptes bancaires pour enquêter sur des avoirs soupçonnés d’être entachés d’activités illicites

Signe de la police chinoise
La police a gelé certains crypto-comptes pour enquêter sur d’éventuels liens avec des activités illicites

Selon la publication chinoise 8btc, des milliers de comptes bancaires appartenant à des traders de crypto-devises ont été gelés par la police locale à cause de la lutte contre les activités illicites que le pays a mise en place.

Un ancien employé de la startup de crypto-portefeuille Bixin, Sun Xiaoxiao, a révélé dans un post Weibo vendredi dernier que ses comptes bancaires avaient été gelés et qu’il ne s’agissait pas d’un cas individuel.

Les comptes gelés ne sont pas nécessairement impliqués dans des actes répréhensibles et peuvent supposément être débloqués si l’autorité ne trouve aucune preuve d’activités illicites comme le blanchiment d’argent.

La police chinoise a redoublé d’efforts pour lutter contre les jeux d’argent, la fraude aux télécommunications et les escroqueries aux crypto-devises. Une partie de leurs opérations consiste à geler les comptes bancaires qui pourraient être liés à ces activités, car ils sont soupçonnés de « recevoir de l’argent noir ». Certains comptes qui ont été gelés n’ont enregistré aucune activité de trading depuis plusieurs mois.

Selon le 8btc, les autorités affirment que le Tether (USDT) est fréquemment utilisé dans des activités illicites.

La police a étudié la blockchain et la on-chain pour l’aider dans ses enquêtes et tracer les actifs cryptés.

Les autorités locales ont récemment découvert une escroquerie majeure qui consistait à utiliser des crypto-devises pour le blanchiment d’argent. Selon la police locale de la ville de Guangzhou, située dans la province du Guangdong, les criminels derrière cette escroquerie ont créé un faux site internet Huobi pour tromper les investisseurs et transférer l’argent obtenu illégalement sur un compte à l’étranger.

La Banque Centrale de Chine, la Banque Populaire de Chine (PBOC), fait également partie des efforts accrus de lutte contre le blanchiment d’argent. 8btc a noté que plusieurs start-up de crypto-devises ont déjà fait l’objet d’enquêtes par les bureaux financiers locaux, ainsi que par la police.

« 38 succursales des banques centrales dans 18 provinces ont infligé 94 amendes pour blanchiment d’argent à 93 responsables de la lutte contre le blanchiment d’argent pour un montant total de 183 millions de yuans chinois au premier trimestre » a révélé le rapport.

En septembre 2017, la PBOC a fermé les crypto-bourses et les gens ont eu recours au marché pair-à-pair pour passer des crypto-devises au yuan.

Cependant, les crypto-devises sont toujours légales et bien soutenues en Chine comme l’ont décidé plusieurs tribunaux chinois. Le tribunal populaire intermédiaire n°1 de Shanghai a statué que le Bitcoin est un bien protégé par la loi et le tribunal populaire du district de Shenzhen Futian a statué qu’Ethereum est une propriété légale ayant une valeur économique. La Chine a également adopté le Code civil en mai dernier qui protège les crypto-devises héritées.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader