Un nouveau système de paiement instantané pour Stellar

Le Stellar Lumens (XLM) a récemment annoncé une mise à jour importante pour son réseau, dénommée Starlight (Lumière des étoiles). Celle-ci permettra de simplifier et d’accélérer les paiements effectués sur la blockchain de Stellar Lumens. Après avoir signé plusieurs partenariats avec de grandes entreprises, l’altcoin aborde donc la fin de l’année plus sereinement qu’il ne l’a commencée, avec un prix qui semble se stabiliser. Continuera-t-il sur sa lancée ?

Le Stellar a trouvé une solution pour contrer la lenteur des paiements sur sa blockchain

Starlight : un système de paiements rapide pour la blockchain Stellar

L’équipe de développement du XLM a annoncé dans un article du 25 octobre la sortie de Starlight, un nouveau système de paiement fonctionnant avec la blockchain de Stellar. Starlight utilise des canaux de paiement bidirectionnels pour « effectuer des transactions privées, instantanées et sécurisées, sans payer de frais ». Ces canaux fonctionnent en parallèle de la blockchain, mais leur sécurité est assurée par un échange d’informations entre les participants, qui est exclusif à la transaction.

Le but de Starlight est principalement d’éliminer toute une série d’étapes qui freinaient jusque-là les transactions de Lumens avec le réseau Stellar. Le système actuel, qui nécessite de publier la transaction avant d’attendre qu’un consensus soit atteint pour transférer les fonds, a été jugé trop lent. Pour l’instant, Starlight fonctionne exclusivement avec le XLM, mais les prochaines versions devraient inclure les cryptomonnaies du réseau Stellar.

Starlight a été inspiré du Lightning Network, lui-même créé pour le Bitcoin

La version XLM du Lightning Network

Si ce système vous dit quelque chose, c’est tout à fait normal. Starlight correspond grosso modo au Lightning Network utilisé par le Bitcoin (BTC) ou encore le Litecoin (LTC).

L’idée a été adaptée au réseau du Stellar Lumens, pour lui permettre d’utiliser ces canaux bidirectionnels. Certaines différences existent cependant. Pour l’instant, les canaux sont bilatéraux, c’est-à-dire qu’ils n’existent qu’entre deux parties.

Mais à terme, l’idée est de permettre à Starlight d’être intégré à de nouveaux réseaux et d’être compatible à des systèmes similaires, comme le Lightning Network ou le réseau Interledger. Les premiers tests confirment en tout cas que Starlight fonctionne comme prévu : les paiements sont pris en compte immédiatement et aucune faille n’a pour l’instant été rapportée.

Stellar vise la Lune

Stellar, qui peinait à faire parler de lui en début d’année, semble donc bien avoir passé la seconde. L’altcoin a récemment lancé son DEX (échange décentralisé) appelé StellarX. Et il multiplie les listings, notamment sur la plateforme canadienne Hyperion, où il a été ajouté à la mi-octobre. Par ailleurs, de plus en plus d’entreprises font appel à Stellar en 2018, qui devient un concurrent viable au Ripple (XRP). Le plus grand allié du XLM sera sûrement le géant IBM, qui a signé un partenariat avec l’altcoin l’année dernière pour réduire les délais de virements bancaires. Il faudra donc surveiller le prix du Stellar en 2019, car il pourrait réserver de belles surprises.