DiDi, le principal service de transport en Chine, va tester le yuan numérique

DiDi travaille à la mise en place de la CBDC chinoise sur l’ensemble de sa plateforme de transport

Station de taxis DiDi
DiDi est rapidement devenue la première application de services de transport du pays après avoir fusionné avec une société rivale et racheté Uber China

DiDi, la version chinoise d’Uber, forme actuellement un groupe de travail chargé de concevoir et de mettre en œuvre la monnaie digitale de banque centrale (CBDC) chinoise sur sa plateforme de transport.

Un porte-parole de l’entreprise a révélé que la société avait conclu un partenariat stratégique avec l’Institut de recherche sur les monnaies numériques de la Banque populaire de Chine (PBoC) afin de piloter l’application du yuan numérique, connu sous le nom de paiement électronique en monnaie numérique (DCEP).

« Dans le cadre de la stratégie globale et du calendrier d’opération du DCEP de la PBoC, le groupe de travail DCEP de DiDi concevra et mettra en œuvre des projets pilotes DCEP conformément à des normes rigoureuses de sûreté, de sécurité et de gouvernance » a révélé la firme.

« Ce partenariat est une étape clé dans les initiatives actuelles de DiDi visant à renforcer l’interconnectivité des secteurs économiques en ligne et hors ligne en Chine, alors que le gouvernement cherche à soutenir le développement des secteurs de l’économie réelle avec des services financiers innovants ».

Actuellement, Didi est le service mobile de covoiturage dominant en Chine. L’entreprise a atteint cette position après avoir fusionné avec un concurrent local notable en 2015 et acquis Uber China. Depuis sa création en 2012, la société a été soutenue par des investissements de sociétés de premier plan telles qu’Apple, Alibaba, Tencent et SoftBank.

Bien que les détails du projet n’aient pas encore été dévoilés, le plan pilote pourrait servir de première application réelle de l’initiative chinoise sur le yuan numérique. DiDi a une clientèle de plus de 500 millions d’utilisateurs dans le pays et elle offre des solutions pour les voitures particulières, les taxis, les solutions automobiles, les deux-roues, la logistique et la livraison.

En mai dernier, DiDi a conclu une levée de fonds de 500 millions de dollars pour sa filiale de conduite autonome et l’entreprise a été évaluée à plus de 60 milliards de dollars.

En ce qui concerne les progrès réalisés sur le yuan numérique, des captures d’écran de l’interface utilisateur ayant fait l’objet d’une fuite ont indiqué que les quatre plus grandes banques commerciales d’État chinoises participent déjà au développement et à l’essai d’une application de portefeuille qui sera utilisée pour stocker, envoyer et recevoir la devise.

De plus, la phase de test est en cours dans quatre villes du pays avec la participation de grandes marques sélectionnées comme McDonald’s, Starbucks, Subway et des entités gouvernementales.

Dans un autre cas, une poignée d’agences gouvernementales auraient reçu et consommé leur allocation de transport par l’intermédiaire du DCEP du PBoC.

Même en pleine pandémie de coronavirus, la Chine est toujours en tête en termes de recherche et de développement d’une CBDC. C’est le premier pays à lancer une CBDC de son propre chef.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader