Dubaï lance une plateforme de données sur la blockchain

Les Émirats Arabes Unis ont annoncé le lancement de leur plateforme KYC entièrement basée sur la technologie de la blockchain

Image de Dubaï au coucher du soleil
Dubaï dispose d’une zone franche dédiée aux entreprises fintechs dans le cadre du support apporté par l’émirat aux technologies émergentes

Dubaï a mis au point un système sur la blockchain à l’échelle nationale pour l’échange de données vérifiées sur les clients. Le ministère du développement économique des Émirats (DED) et la banque d’État Emirates NBD sont en train de mettre en place ce système, appelé la plateforme blockchain KYC des Émirats Arabes Unis (EAU).

La plateforme a été dévoilée pour la première fois en février 2020 et a été créée pour permettre l’enregistrement numérique des clients, des fonctions de compte bancaire instantanées et un partage de données KYC vérifiées entre les autorités d’octroi des licences et les institutions financières.

Lorsque le DED et l’Emirates NBD ont annoncé une mise à jour de la plateforme le 28 juillet, ils ont également révélé que la plateforme compte plus de 120 entreprises qui ont déjà été enregistrées par la banque.

Emirates NBD travaillera principalement avec les petites et moyennes entreprises (PME), en leur fournissant une assistance pour l’enregistrement numérique. De plus, les PME pourront accélérer l’ouverture de leurs comptes bancaires grâce à la banque d’affaires numérique E20 d’Emirates NBD.

Dans un premier temps, le ministère de l’économie a transféré l’ensemble de son stock d’échanges vers la plateforme fonctionnant sur la blockchain. Le nombre de licences d’échange dans l’émirat représente plus de 40 % de toutes les licences actives dans l’ensemble des EAU.

Le projet est conforme à la vision du gouvernement en matière de numérisation et est soutenu par plusieurs autorités locales de premier plan. Il s’agit notamment du bureau de l’innovation soutenu par le gouvernement, Smart Dubai, ainsi que de la Banque Centrale des Émirats Arabes Unis.

Le DED et l’Emirates NBD ont fait savoir que la plateforme comprendra bientôt un certain nombre de banques, dont la Commercial Bank of Dubai, l’Abu Dhabi Commercial Bank, la RakBank et la HSBC.

Le directeur général du secteur de l’enregistrement des entreprises et des licences du DED, Omar Bushahab, a déclaré que ces développements sont une étape clé dans le travail des EAU pour établir un écosystème fintech à l’échelle du pays.

L’exécutif a également donné un aperçu des prochaines étapes de la banque.

« La prochaine étape sera la mise en service des cas d’utilisation supplémentaires de l’Emirates NBD et de nos partenaires bancaires restants, ainsi que la publication officielle de l’accord de consortium qui régira l’écosystème et définira la manière dont les données seront partagées entre les membres du consortium » a-t-il expliqué.

Les Émirats Arabes Unis sont devenus l’un des leaders régionaux du Moyen-Orient dans le domaine des crypto-monnaies et du secteur de la fintech et ont une position ouverte sur ces industries naissantes.

Au début de cette année, la Banque islamique d’Abu Dhabi (ADIB) est devenue la première banque islamique à effectuer des opérations de distribution de financement soutenant le commerce avec la technologie de la blockchain.

Traduit par Carolane de Palmas 

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader