Ethereum 2.0: Quel est le futur d’Ethereum?

Ethereum (ETH) est actuellement considéré comme la deuxième plus grande crypto-monnaie derrière le Bitcoin (BTC). Pourtant, les plans ont toujours été d’aller plus loin que cela. La vision originale mise en avant par Vitalik Buterin était à propos d’un ordinateur mondial qui utilise les blockchains pour faire tourner un puissant réseau mondial.

Ainsi, quels sont les futurs plans élaborés pour transformer ce rêve en réalité ? Est-ce que la sortie imminente d’Ethereum 2.0 pourrait le voir enfin réaliser tout son potentiel ?

Ethereum 2.0 and the future

Image courtoisie de Shutterstock

Qu’est-ce qui est prévu dans Ethereum 2.0 ?

C’est une mise à jour de protocole importante pour le réseau Ethereum. Il y a tout particulièrement ici deux éléments importants. En premier lieu, il y aura le passage de proof of work (PoW) à proof of stake (PoS). C’est peut-être l’aspect le plus important de cette mise à jour, mais tout le monde ne sait pas ce que cela veut dire.

En fait, un des soucis rencontrés avec la méthode PoW existante est que les mineurs utilisent des ordinateurs chers et qui consomment de grosses quantités d’électricité pour débloquer de nouveaux coins. Par exemple, il a été caclulé que le Bitcoin consomme autant d’énergie que l’Irlande toute entière.

A la place, le processus de PoS s’appuiera sur des validateurs en charge de maintenir l’intégrité du réseau. Ils seront utilisés pour ajouter de nouveaux blocs et pour valider les transactions réalisées. Le résultat final devrait être un réseau plus fluide, bien plus efficace en matière d’énergie.

Un nouveau chain appelé le Beacon Chain fonctionnera en même temps que la blockchain Ethereum 1.0 actuelle. L’idée derrière cela est que les développeurs peuvent travailler librement sur les nouvelles itérations sans peur d’altérer les fonctionnalités existantes. Les validateurs doivent financer 32 ETH afin de joindre la chain.

Qu’est-ce que le Sharding?

Le deuxième élément vital concernant Ethereum 2.0 est quelque chose connu sous le nom de sharding ( fragmentation en français). C’est une solution qui cherche à casser l’ensemble de la base de données en une multitude de fragments ou segments. Cette solution est censée être plus rapide, un moyen plus efficace de diviser les transactions afin de les traiter dans un second temps dans des groupes isolés.

C’est une partie cruciale concernant les plans de scalabilité prévus pour Ethereum. Puisque de plus en plus de transactions sont gérées sur le réseau, c’est le sharding qui lui permettra de fonctionner plus rapidement avec moins de risque d’engorgement.

Quelle conséquence sur le prix d’Ethereum?  

Pour le moment, il est impossible de prédire le futur en termes de prix pour Ethereum. Il n’y a toujours pas de date de passage à cette nouvelle itération pour le moment. Toutefois, cela devrait arriver quelque part entre 2019 et 2021.

Certes, les nouvelles idées attendues pour Ethereum 2.0 sont alléchantes, mais on ne sait pas encore comment elles seront reçues par le publique en général. Seront-ils intéressés à acheter plus d’Ethereum à cause de ces changements ?

Si nous avons droit à un blockchain plus rapide, plus souple, alors cela devrait signifier une hausse de prix dans le temps. Plus important encore, nous verrons le vrai potentiel de la blockchain en action.