Home > News > Faire des dons à UNICEF France en crypto-monnaie ? C’est possible !

Faire des dons à UNICEF France en crypto-monnaie ? C’est possible !

Alors que l’UNICEF recherche constamment de nouveaux types de donateurs, l’entreprise se penche désormais sur la blockchain et les crypto-monnaies.

En effet, il est nécessaire pour l’ONG de varier ses sources de financements privés pour pouvoir financer ses projets et aider les enfants du monde.

Faire des dons à UNICEF France en crypto-monnaie ? C’est possible !

Faire évoluer le mode de collecte est donc une idée appropriée qui permet aux ONG de sensibiliser de nouveaux contributeurs volontaires dans le monde.

Le don 2.0. : une nouvelle façon de faire des dons

Comme l’explique l’équipe de l’UNICEF Innovation Ventures, les technologies blockchain doivent être explorées et utilisées. En effet, elles sont importantes car elles peuvent avoir un fort impact sur la vie des enfants.

D’ailleurs, l’équipe considère que les technologies basées sur la blockchain peuvent :

  • Proposer de nouvelles façons de donner de l’argent,
  • Développer et soutenir une plus grande transparence dans les processus internes et l’attribution des dons, et
  • Réduire les frictions dans les transactions.

Avec les technologies basées sur la blockchain, l’UNICEF se dit capable d’introduire de nouveaux systèmes de confiance et d’échange qui permettront d’augmenter les dons 2.0.

Ainsi, les utilisateurs peuvent envoyer leurs dons directement via la blockchain sans avoir besoin d’utiliser d’intermédiaires.

Crypto-don : 9 crypto-monnaies désormais acceptées par UNICEF France

Pour contribuer aux actions du Fonds des Nations unies pour l’enfance en France, vous pouvez désormais faire un don en utilisant ces 9 crypto-monnaies :

Ce n’est pas tout !

Vous pouvez également proposer gratuitement la puissance de calcul de votre ordinateur pour miner ces crypto-devises.

Ce n’est pas la 1ère initiative de l’UNICEF dans le domaine des cryptos

C’est en partant d’un constat simple que l’UNICEF a développé le projet GAME CHAINGERS : « La population de donateurs vieillit, 71,6% des donateurs ont plus de 50 ans ».

Ce projet visait donc une nouvelle cible de donateurs – plus jeune – les gamers.

Cette levée de fonds d’un nouveau genre a été réalisée sur la blockchain Ethereum entre le 2 février et le 31 mars 2018.

Elle avait pour but qu’un maximum de cartes graphiques puisse travailler ensemble pour miner de l’Ethereum au profit d’UNICEF.

Résultat, l’association a récolté 85 ETH grâce à 12 000 ordinateurs qui ont participé au processus de minage sur 59 jours.

Les dons en crypto-monnaies ont un bel avenir

Bien que les dons en crypto-monnaies soient encore plutôt rares, Sébastien Lyon, directeur général d’UNICEF France, y voit un bel avenir.

« Les crypto-monnaies et la technologie de la blockchain à des fins caritatives offrent une nouvelle opportunité de faire appel à la générosité du public et de continuer à développer nos actions auprès des enfants dans les pays dans lesquels nous intervenons. C’est une innovation en matière de solidarité et de collecte de fonds que nous sommes encore peu nombreux à proposer, mais qui tend à se démocratiser » explique-t-il.

Avec l’essor du Bitcoin et des autres altcoins, on comprend pourquoi de nombreuses œuvres caritatives décident d’utiliser ces nouveaux moyens de collecte de fonds pour soutenir leurs causes.

L’UNICEF n’a d’ailleurs pas été la 1ère organisation caritative à faire appel aux dons en crypto-devises. En effet, le Samu Social de Paris a lancé une campagne de crypto-don entre le 15 janvier et le 15 février 2018 !

As-tu déjà participé à une campagne de crypto-don ? Qu’en penses-tu ? Es-tu prêt à passer aux dons 2.0. ?

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.