Fermeture de Binance Ouganda le 11 novembre

La crypto-bourse africaine, qui a ouvert en octobre 2018, fermera tous les services de trading d’ici le 11 novembre

Kampala, la capitale de l'Ouganda
De nombreuses familles en Ouganda n’ont pas accès à des comptes bancaires

Après avoir arrêté les dépôts la semaine dernière, Binance, le géant des crypto-bourses, a annoncé qu’il allait fermer tous les services de trading de sa filiale Binance Uganda d’ici le 11 novembre. Auparavant, la société avait également annoncé la fermeture de Binance Jersey, sa crypto-bourse située dans les îles britanniques.

La crypto-bourse africaine a été créée en octobre 2018 et représente les efforts de la société pour capitaliser sur les intérêts des crypto-monnaies dans un pays où de nombreuses familles dépendent des transferts de fonds transfrontaliers sans pour autant pouvoir obtenir de comptes bancaires. La crypto-bourse la plus importante au monde prévoyait de l’utiliser comme point de départ pour atteindre d’autres citoyens à travers l’Afrique.

Les utilisateurs de la crypto-bourse qui sont originaires d’Ouganda sont maintenant invités à passer aux transactions sur Binance.com, qui a commencé à accepter les dépôts de shillings ougandais par Mobile Money, virements bancaires et cartes de crédit ou de débit.

Le directeur général (PDG) de Binance, Chenpeng Zhao, a expliqué que la consolidation de ses bourses de Jersey et d’Ouganda était une « décision commerciale », puisque les dépôts par fiat de shillings ougandais ont été ajoutés à la crypto-bourse mondiale de la société, en plus des virements bancaires.

« Tous les services proposés par Binance Uganda sont désormais couverts par Binance.com, en collaboration avec nos partenaires fiat. Le nombre d’utilisateurs est très limité, il n’est donc pas logique de maintenir deux plateformes » a expliqué Zhao.

Jusqu’à présent, Binance semble rester fidèle à ses autres plateformes locales comme Binance Singapour. L’exchange a également annoncé récemment le lancement de Binance Turquie.

En réponse à ceux qui soupçonnent que Binance utilise sa filiale américaine pour se soustraire à la réglementation, Zhao a précisé que la société était en bons termes avec les régulateurs.

« Certaines personnes ont mal interprété [cette fermeture] comme si nous avions eu des problèmes avec l’organisme de régulation local ou autre. Et ce n’est pas le cas. Nous avons de bonnes relations avec les régulateurs dans les deux pays où nous avons une crypto-bourse qui va bientôt fermer. Il s’agit juste une décision commerciale » a-t-il déclaré.

« C’est un centre de pertes pour nous car ces bourses ne génèrent pas assez d’argent pour être rentable et tout le monde utilise Binance.com de toute façon » a ajouté Zhao.

Par le passé, le PDG a qualifié Binance Uganda de « crypto-bourse indépendante ». Après une faille de sécurité en 2019 qui a conduit à des pertes de 40 millions de dollars, Binance Uganda a assuré aux utilisateurs que les fonds « sont sûrs et séparés de Binance.com ».

Binance Uganda a de nouveau pris une décision indépendante en septembre de cette année, déclenchant des discussions lorsqu’elle a retiré de la cote la Binance Coin (BNB) après avoir affirmé qu’elle ne répondait pas à ses standards de trading.

Traduit par Carolane de Palmas