Actualités

Le G20 Finances rejette la régulation des crypto-monnaies

0 Comments

Lors du G20 finances qui s’est tenu en Argentine du 19 au 20 mars, le Conseil de stabilité financière a rejeté les appels de plusieurs pays demandant la régulation des crypto-monnaies.

Tout les traders se sont précipités pour investir dans les crypto-monnaies. faisant explosé le cours du Bitcoin et le Market Cap.

Les taureaux sont de retour, le marché est haussier et il demeurera ainsi pendant plusieurs semaines.

Si vous souhaitez profiter de cette prochaine explosion des cours, vous pouvez consulter nôtre guide pour investir dans les crypto-monnaies.

Si l’organisme financiers estime qu’il est nécessaire de coordonner la surveillance des monnaies de manière internationale, il a rappelé qu’elles ne représentaient toujours seulement 1% du PIB brut mondial.

Le Conseil de stabilité financière refuse la régulation des crypto

De nombreux pays, la France en tête, comptaient sur le G20 Finance pour importe une régulation internationale des crypto-monnaies telles que le Bitcoin.

Si le Conseil de stabilité financière (FSB) a catégoriquement refusé la régulation en raison de la part minuscule des crypto-monnaies dans le PIB mondial, il a souligné l’importante d’une “coordination de surveillance internationale”.

Le président de la FSB Mark Carney a déclaré qu’à l’heure actuelle les monnaies virtuelles ne faisaient pas courir de risque à la stabilité financière mondiale.

Pas de risque pour la stabilité financière mondiale

Selon Mark Carney, le consensus et la coopération entre les États ne sont pas suffisants pour mettre en place une régulation. De plus, le poids du secteur des monnaies virtuelles et le fait qu’elles ne se substituent pas aux monnaies classiques rendent une régulation inutile. Il a ajouté qu’il était nécessaire d’étudier le secteur de manière approfondie avant toute décision.

Qu’est-ce que le FSB ?

Ils s‘agit d’une structure affiliée à chaque rassemblement du G20 regroupant 26 autorités nationales telles que des banques centrales et ministères des finances, mais également des organisations internationales. Si l’objectif du FSB est d’améliorer la coopération internationale financière et que l’organisation est très écoutée par les dirigeants, son avis est uniquement consultatif.

La France souffle le chaud et le froid

Alors que certains pays comme le Japon et la Suisse compte développer l’innovation en matière de crypto-monnaies, d’autres n’arrivent pas à se décider. On peut notamment citer la France et les États-Unis.

En France le ministre des Finances Bruno Le Maire a bien souvent clamé la nécessite de réguler le Bitcoin pour protéger les investisseurs, tout en annonçant la mise en place d’une politique avantageuse pour les ICOs. De quoi laisse perplexe.

Les crypto-monnaies poursuivent leur chute

Il va sans dire que les monnaies virtuelles comptaient sur cette régulation après les récentes déclarations de la SEC et la liquidation de MrGox. Depuis le 5 mars, le cours du Bitcoin a baissé de 28%, entrainant dans sa chute l’ensemble du secteur: l’Ethereum a chuté de 41%, et le Ripple de 27%, tandis que le Neo dévisse de 41%.

Le G20 Finances rejette la régulation des crypto-monnaies
5 (1 vote[s])

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.