Goldman Sachs envisage un stablecoin soutenu par de la monnaie fiat

La société semble avoir changé d’avis sur les actifs numériques, alors qu’elle étudie des projets de création de son propre token soutenu par des devises fiduciaires

Image de la tour Goldman Sachs, New Jersey
Le nouveau responsable mondial des actifs numériques, Matthew McDermott, est un fervent partisan des technologies de la blockchain et des crypto-monnaies

Goldman Sachs, banque d’investissement et société de services financiers multinationale américaine très en vue, cherche à créer son propre stablecoin soutenu par des devises fiat.

C’est ce qu’a annoncé Matthew McDermott, nouveau responsable mondial des actifs numériques, qui a fait partie de l’équipe de Goldman Sachs pendant près de 15 ans avant d’être nommé à sa position actuelle en juin. Sa dernière position au sein de la société était celle de responsable mondial du financement croisé des actifs.

McDermott a été nommé à la tête de la recherche et du développement de la propre devise de Goldman Sachs.

Selon un rapport publié hier, CNBC a révélé que McDermott a repris la position de Justin Schmidt. Schmidt, diplômé du MIT, a une expérience du trading des crypto-monnaies et a travaillé auparavant dans l’analyse quantitative. Il était responsable de l’équipe des actifs numériques chez Goldman Sachs depuis 2018.

Actuellement basé à Londres, il est très favorable à la technologie blockchain et aux crypto-monnaies. Dans une interview accordée à CNBC, il a révélé sa vision des systèmes financiers de l’avenir : il pense que les blockchains seront une infrastructure cruciale pour les marchés financiers.

« Dans les cinq à dix prochaines années, vous pourriez voir un système financier où tous les actifs et passifs sont natifs d’une blockchain, toutes les transactions se faisant nativement sur la chaîne [on-chain] » a déclaré McDermott.

« Donc, ce que vous faites aujourd’hui dans le monde physique, vous le faites simplement de manière numérique, ce qui crée d’énormes gains d’efficacité. Et cela peut être des émissions de dette, de la titrisation ou de l’origination de prêts – essentiellement vous aurez un écosystème de marchés financiers numériques, donc les options sont assez vastes ».

« Nous explorons la viabilité commerciale de la création de notre propre token numérique, mais ce n’est que le début » a-t-il conclu.

Avant cela, la société était connue pour sa position contre les crypto-monnaies. En mai dernier, il a été révélé que Goldman Sachs ne considérait pas les crypto-monnaies comme une classe d’actifs. Selon un rapport de CoinDesk, cela est dû à leur manque de liquidités et à leur incapacité à réaliser des bénéfices en s’exposant à la croissance économique mondiale.

De plus, la société estime que les crypto-monnaies sont un passif potentiel, en raison de la façon dont elles sont exposées aux piratages, aux pertes et aux activités illicites.

Cette prise de position antérieure sur les crypto-monnaies a attiré l’attention de nombreux professionnels du secteur. Il semble maintenant que la banque ait changé d’avis…

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader