Actualités

Google interdit la publicité sur les crypto-monnaies

0 Commentaire

Dès juin 2018, il n’y aura plus de publicités pour les crypto-monnaies et les ICOs sur Google. La société californienne emboîte le pas à Facebook, qui avait pris cette décision en janvier dernier. Sans surprise, l’annonce a fait baisser les cours du Bitcoin et des autres monnaies virtuelles.

D’autres produits financiers considérés comme très spéculatifs tels que les CFD et options binaires sont également concernés. Ces mesures choc s’inscrivent dans la continuité des nouvelles règles publicitaires de Google visant à protéger les internautes.

La publicité sur les crypto-monnaies interdite dès juin

D’après le directeur des annonces de Google Scott Spencer, les préjudices et risques subis par les internautes de la plateforme avec la publicité pour les crypto-monnaies sont tels qu’une interdiction était nécessaire.

En absence de quelconque régulation sur les monnaies virtuelles, Google a donc décidé de jouer la prudence. Aujourd’hui les monnaies virtuelles sont plus volatiles que jamais. La gratuité d’internet dépend de la publicité en ligne, qui doit donc être la plus vertueuse possible.

Investir sur une cryptomonnaie en 2018 serait donc d’après Google plus sécurisé est simple, une fois débarrassé des publicités trompeuses.

Les publicités supprimées de manière automatique

Avec ces mesures, Google souhaite également protéger les annonceurs. En effet nombre d’entre eux voient bien souvent leurs publicités apparaître sur des pages dont ils n’acceptent pas les contenus.

Par le passé, la plateforme ne pouvait rien faire sauf bien sûr désactiver les annonces sur les sites concernés. Mais la société a changé de stratégie en 2017 avec la technologie du “page-level enforcement” qui lui permet alors de supprimer automatiquement les publicités qui enfreignent les politiques de la plate-forme, tout en conservant le reste du couple.

Les options binaires et CFD sont également concernés

Cette interdiction concernera non seulement les crypto-monnaies, mais également les produits financiers hautement spéculatifs associés aux crypto-devises tels que les options binaires, les CFD (Contracts for Difference) ou encore les ICOs (Initial Coin Offering).

Les annonceurs devront être certifiés

Sous certaines conditions les annonceurs pourront toujours faire de la publicité sur de tels produits. mais cela ne sera pas facile. D’une part cette certification sera disponible dans certaines zones géographiques seulement, et d’autre part des conditions drastiques devront être remplies: les publicités devront être conformes aux conditions d’AdWords et se conformer aux obligations légales en vigueur concernant les produits financiers spéculatifs complexes.

Google en guerre contre les “bad ads” depuis 2016

Alors qu’en 2016, les publicités pour certains types de prêts avaient déjà été interdits sur Google, la même année la plateforme avait déjà bloqué 12 000 sites internet qui avaient copié d’autres sites, et supprimé 7 000 comptes AdWords ayant utilisé des titres mensongers. 100 publicité litigieuses par seconde ont été supprimées en 2017, ce qui représente un total de 3,2 milliards d’années. C’est le double par rapport à 2016.

Twitter prend une position identique

Juste après Google, c’est au tour du réseau social Twitter d’annoncer l’interdiction des publicités sur la crypto-monnaie d’ici deux semaines. Tout comme pour Google, ces mesures seraient effectives dans le monde entier.

 

Google interdit la publicité sur les crypto-monnaies
5 (1 vote)

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.