Google met fin à son partenariat avec BPO après l’arnaque aux cartes cadeaux Bitcoins

Des employés ont été pris en train de retirer de l’argent des cartes cadeaux Google et de les convertir en Bitcoins pour leur propre usage

Image de cartes-cadeaux Google dans un magasin
Les transferts de cartes cadeaux semblent s’être déroulés sur plusieurs années

Google a arrêté d’utiliser un centre de contact philippin en sous-traitance lorsqu’il a été découvert que des employés étaient impliqués dans une arnaque de Bitcoins.

Google a confirmé qu’il avait interrompu ses demandes de travail auprès de la société Sykes, basée à Cebu et spécialisée dans l’externalisation des processus d’entreprise, après qu’une poignée d’employés aient été pris en train de convertir des cartes de chèques-cadeaux en ligne en Bitcoins (BTC).

« Nous évaluons constamment nos besoins et avons décidé de confier cette activité à un autre fournisseur aux Philippines » a expliqué un porte-parole de Google.

Les autorités ont découvert les premières traces de leur activité criminelle début août, lorsque trois employés de Sykes à Cebu ont été découverts en train de siphonner plus de 60 millions de pesos (environ 1,23 million de dollars) de cartes cadeaux en ligne de Google qu’ils avaient converti en BTC sur une longue période.

Sykes, qui est basée en Floride, a admis que l’arnaque avait eu lieu mais a souligné que la société avait immédiatement pris des mesures de répression contre les employés coupables.

« Au cours des derniers mois, nous avons appris qu’un petit nombre d’employés avaient violé nos normes de conduite. Nous avons pris des mesures rapides à l’encontre de ces employés, conformément à la politique de l’entreprise » a déclaré la société BPO.

La manière dont ils ont traité les trois individus et si la société a porté des accusations criminelles contre eux n’a pas été révélée.

Sykes a nié les affirmations circulant sur les médias sociaux selon lesquelles plus de 300 employés auraient perdu leur emploi après l’incident, affirmant que les employés qui n’étaient pas directement impliqués dans l’activité criminelle ont été transférés sur d’autres comptes de la société.

« Bien qu’il y ait eu des changements dans l’entreprise qui ont pu avoir un impact sur certains groupes, nous avons fait en sorte que tous nos employés qui travaillent dur soient réaffectés à d’autres programmes ».

La société a rappelé qu’elle dispose d’un ensemble complet de politiques et de procédures pour prévenir, identifier et traiter les cas de fraude au sein de l’organisation.

« Nous apprécions la confiance que nos clients et nos employés nous accordent et nous continuerons à opérer avec les plus hauts standards de qualité et de professionnalisme ».

Les arnaques impliquant les crypto-monnaies sont mises en évidence en pleine pandémie, en particulier sur des plateformes telles que Google et YouTube.

En mars de cette année, Google Ads faisait la promotion d’une fausse extension de portefeuille de Ledger conçue pour voler les crypto-monnaies des utilisateurs.

YouTube est également aux prises avec la gestion des arnaques de crypto-monnaies sur son site de vidéo. Le PDG de Ripple Labs, Brad Garlinghouse, a en effet intenté un procès contre la plateforme pour avoir fait la promotion d’un faux airdrop à partir d’un compte qui se faisait passer pour lui.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader