Hong Kong : trois suspects arrêtés pour l’exploitation de distributeurs de Bitcoins

Les suspects ont détecté et exploité des failles dans le système, ce qui leur a permis de retirer 230 000 dollars de Hong Kong

Un marché à Mong Kok, Hong Kong
Les autorités locales se sont empressées de retrouver et d’arrêter les suspects, qui, selon elles, font partie d’un plus grand groupe

Trois personnes ont été arrêtées par le bureau de la cybersécurité et de la criminalité technologique de Hong Kong après que deux plateformes d’échange de crypto-monnaies aient porté plainte, affirmant que des fonds avaient été prélevés sans autorisation sur 6 distributeurs automatiques de Bitcoins (BTC).

Le South China Morning Post a rapporté que les suspects semblent faire partie d’un plus grand syndicat et qu’ils ont réussi à profiter de certaines « failles » dans le système des distributeurs automatiques afin de pouvoir retirer des espèces même sans autorisation. Selon les autorités locales, les individus étaient âgés de 26 à 55 ans.

Les vols et les arrestations qui ont suivi se sont déroulés sur une période de deux jours – entre jeudi et vendredi. Ils ont été arrêtés à Mong Kok, le quartier de Kowloon à Hong Kong.

Les individus avaient retiré 230 000 dollars de Hong Kong (environ 30 000 $) en 11 transactions à partir des machines. Le montant le plus important retiré d’une seule machine était de 54 000 dollars de Hong Kong.

Les autorités locales n’ont pas voulu fournir d’autres explications sur la manière dont les individus ont réussi à tromper les machines, ni sur les failles exactes, mais elles ont mentionné qu’elles ont offert des conseils de sécurité aux deux sociétés et que celles-ci travaillent à la mise à niveau de leurs systèmes. « Je ne peux pas révéler quelles sont les failles. Mais toute transaction en Bitcoins doit être vérifiée. Peut-être que l’anneau [ring] a contourné le processus de vérification avant de prendre l’argent » a expliqué le surintendant Wilson Tam.

Le commissaire Tam a également révélé que c’est la première fois qu’ils sont confrontés à une fraude liée aux distributeurs automatiques de Bitcoins.

Dans le cadre de l’enquête, les autorités locales ont également saisi six smartphones et de l’argent liquide lié à l’affaire.

Les distributeurs automatiques de Bitcoins permettent au public d’acheter des Bitcoins en utilisant de l’argent liquide ou leurs cartes de crédit, certaines machines pouvant également vendre des crypto-monnaies en échange d’argent liquide.

Au moment où nous écrivons ces lignes, Hong Kong compte 56 distributeurs automatiques de Bitcoins. La plupart des machines sont exploitées par Coinhere, suivie par le distributeur automatique de Bitcoins de HK.

L’autorité monétaire de Hong Kong considère les Bitcoins comme une matière première virtuelle, et la Securities and Futures Commission du pays a révélé un nouveau cadre réglementaire en novembre de l’année dernière qui a donné aux plateformes d’échange de crypto-monnaies la possibilité d’obtenir une licence et d’être réglementées

Elle a également apporté une clarté réglementaire pour les crypto-bourses, en détaillant la manière dont celles-ci doivent aborder la garde et la compliance en ce qui concerne les lois « Know Your Customer » (KYC) et « Anti-Money Laundering » (AML).

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader