HSBC a utilisé la blockchain pour régler plus de 3 millions de trades depuis Février 2018

Alors que la technologie blockchain est souvent critiquée, de nombreuses banques comme HSCB l’intègre désormais dans leurs activités.  

Le développement croissant de projets basés sur la blockchain dans des domaines aussi sérieux et compliqué que le secteur bancaire suggère que la blockchain gagne du terrain. 

HSBC a utilisé la blockchain pour régler plus de 3 millions de trades depuis Février 2018 

La banque HSCB a déclaré avoir passé près de 3 millions de trades sur le marché du Forex depuis février 2018 grâce à la blockchain 

Ces opérations ne représenteraient qu’une toute petite partie de leurs opérations globales, notamment par rapport à celles effectuées via des moyens traditionnels. Cependant, cette petite partie représenterait tout de même près de 250 milliards de dollars 

Ce montant montre qu’un produit basé sur une blockchain a fait ses preuves dans le domaine de la finance 

On voit d’ailleurs de plus en plus d’entreprises adopter cette technologie dans divers domaines, alors qu’elles étaient jusqu’à présent plutôt hésitantes à l’intégrer dans leurs processus. 

Depuis février 2018, HSBC a utilisé un projet basé sur une blockchain nommé “FX Everywhere 

Ce projet a permis à ses utilisateurs de mieux coordonner les paiements et d’optimiser les bilans internes de la banque. De plus, l’utilisation de la blockchain avec ce projet a également diminué les erreurs et les incohérences tout en réduisant les délais et les dépenses 

Ce projet a donc permis que certains processus soient automatisés. La banque s’autonomise davantage et s’affranchit de certains fournisseurs de technologie externes. 

blockchain

Pour HSBC, la blockchain pourrait fortement aider les banques à rester compétitive 

En mars 2017, Vivek Ramachandran, Global Head of Trade Products chez HSBC expliquait déjà que la blockchain pouvait aider les banques à proposer de meilleurs services grâce aux nouvelles technologies. 

“L’innovation dans le secteur bancaire consiste à comprendre ce que les clients veulent, ce dont ils ont besoin et à utiliser les nouvelles technologies pour y répondre. Les échanges et le commerce doivent trouver une réponse du 21e siècle à un problème qui ne date pas d’hier. La blockchain pourrait fournir au moins une partie de la solution”, déclare-t-il.  

Comment les banques peuvent-elles optimiser leurs activités avec la blockchain ? 

“La technologie blockchain pourrait révolutionner le commerce, en le rendant moins cher, plus rapide et plus simple pour les entreprises qui font du commerce international”, ajoute Vivek Ramachandran. 

Outre la simplification du commerce et de son financement, la blockchain pourrait aussi intervenir dans plusieurs autres domaines dans les banques : 

  • Les paiements 
  1. Diversification des modes de paiements 
  2. Réduction du temps pour effectuer un transfert 
  3. Augmentation de la liquidité 
  4. Réduction des frais 
  • Les procédures de compensation et de règlement-livraison 
  1. Accélération du processus 
  2. Diminution des intermédiaires 
  3. Amélioration de la transparence 
  4. Automatisation de certaines tâches 
  • La vérification de l’identité des clients et des contreparties 
  1. Amélioration de la sécurité des données personnelles 
  2. Respect de la réglementation européenne sur la protection des données personnelles (RGPD) 
  3. Amélioration du partage des données entre services internes 
  4. Réduction des coûts 

Avec l’apparition de la 1ère blockchain en 2009, celle du Bitcoin (BTC), de nombreux acteurs pensaient que certaines fonctions bancaires allaient disparaître. Or, les banques ont décidé de transformer cette menace en opportunité. 

En combinant bases de données partagées (ou publiques) et cryptographie, la technologie de la blockchain propose un registre distribué. Tout est basé sur le fait que plusieurs parties peuvent avoir accès simultanément à l’ensemble des transactions faites sur la blockchain. De plus, l’ensemble des donnés est constamment mis à jour et rien ne peut être modifié ou supprimé.  

Ainsi, les banques s’approprient la technologie blockchain pour l’adapter afin de pouvoir l’utiliser dans leurs systèmes actuels. Elles développent des blockchains privées afin d’améliorer leurs processus et d’optimiser leurs produits et services.