Home > News > Jack Abramoff retourne en prison pour une affaire liée aux crypto-monnaies

Jack Abramoff retourne en prison pour une affaire liée aux crypto-monnaies

Abramoff a été accusé de conspiration criminelle liée à la divulgation de crypto-monnaies et de lobbying

Jack Abramoff, un ancien initié de Washington qui avait été envoyé en prison à la suite d’un scandale de lobbying, a été accusé d’une conspiration criminelle liée aux crypto-monnaies et au lobbying.

Le procureur américain, David Anderson, a révélé lors d’une conférence de presse à San Francisco jeudi dernier que Abramoff a accepté de plaider coupable et risque maintenant cinq ans de prison.

Dans un autre procès intenté par la US Securities and Exchange Commission, Abramoff a commis la fraude présumée en faisant la promotion d’un token numérique basé sur une blockchain appelé AML Bitcoin, via la Fondation NAC. Anderson a révélé que Rowland Marcus Andrade, le fondateur de la société, fait également l’objet de poursuites pénales.

Selon la plainte de la SEC contre Abramoff, les deux hommes ont affirmé que la sécurité de AML BitCoin était meilleure que celle du Bitcoin parce qu’elle avait des caractéristiques de sécurité codées, y compris celles qui empêchent le blanchiment d’argent. Les deux hommes ont levé au moins 5,6 millions de dollars auprès de plus de 2 400 investisseurs – pour la plupart basés aux États-Unis – entre août 2017 et décembre 2018.

La SEC a révélé que les dispositifs de sécurité dont Ambramoff et Andrade avaient fait une promotion intensive étaient, en réalité, encore à un stade précoce de leur développement et qu’ils nécessitaient des fonds supplémentaires pour être intégrés dans le nouveau token.

Le procès de la SEC explique que les deux hommes « ont trompé les investisseurs en faisant, entre autres, des déclarations fausses et trompeuses dans des communiqués de presse, des médias sociaux et d’autres matériels promotionnels concernant l’état de la technologie et l’intérêt des agences gouvernementales à utiliser AML BitCoin dans leurs systèmes de paiement ».

Ce n’est pas la première fois qu’Abramoff se heurte à une controverse. Trois ans plus tôt, une série de téléréalité intitulée « Capitol Makeover : Britain Brigade » montrait Abramoff dirigeant un groupe d’AML BitCoin dans une sorte de « camp d’entraînement » qui fera passer les membres « de techniciens à lobbyistes prêts à s’attaquer au Capitole ».

Au début des années 2000, Abramoff a été un acteur clé dans un scandale qui a conduit à 20 condamnations. Parmi ces condamnations figuraient deux fonctionnaires de l’administration du président George W Bush, des assistants du Congrès, un membre du Congrès et neuf autres lobbyistes. Abramoff a passé 43 mois en prison avant d’être libéré en 2010.

Traduit par Carolane de Palmas

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.