Japon: Une entreprise crée un protocole de vote électronique sur blockchain

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Smart City » de Tsukuba

Vue de la ville de Tsukuba, au Japon
Layer X rejoindra le conseil intelligent de la préfecture d’Ibaraki de la ville de Tsukuba

Layer X, une start-up blockchain basée au Japon, a annoncé qu’elle travaillait sur un système de vote électronique basé sur un protocole de blockchain dans le cadre d’une initiative globale de ville intelligente pour la ville de Tsukuba.

La société a expliqué que le nouveau système répondra aux besoins techniques du vote électronique. Il s’agit notamment d’éviter les cas de double vote, de stocker avec précision tout le contenu du vote, de garantir la confidentialité des électeurs et de gérer les dossiers d’opération.

Il permettra également aux électeurs de consulter les résultats des vote de manière totalement transparente, ce qui est un avantage que seule la cryptographie peut offrir jusqu’à présent pour garantir que les processus d’enregistrement et d’agrégation des votes sur le réseau blockchain ont été correctement effectués.

La start-up a expliqué que son nouveau système répond à ses objectifs, qui sont de favoriser le passage au vote électronique dans les collectivités locales. Elle a également expliqué qu’elle développe la capacité de renforcer les efforts visant à résoudre les problèmes techniques dans la sphère de la transformation numérique lorsqu’il s’agit d’une variété de services administratifs.

De plus, Layer X a également révélé qu’elle allait rejoindre le conseil intelligent de la préfecture d’Ibaraki de la ville de Tsukuba, une entité dont l’objectif est de transformer Tsukuba en « Smart City » (ville intelligente) et de la faire entrer dans l’ère numérique.

« Nous nous félicitons de la participation de la société Layer X au conseil de la ville intelligente de Tsukuba » a déclaré un représentant de la ville de Tsukuba dans l’annonce de Layer X. Le représentant a expliqué que ce conseil travaillera à la résolution des problèmes de la région de Tsukuba et à l’amélioration des fonctions urbaines, telles que la robotique numérique.

Dans le cadre de ses efforts d’expansion parallèlement à ses projets de modernisation, Layer X a également annoncé qu’elle recherchait actuellement des ingénieurs en logiciels et des responsables du développement commercial.

La pandémie de coronavirus perturbant les activités quotidiennes dans le monde entier, de nombreux pays et états locaux se sont tournés vers les options de vote en ligne qui s’appuient sur la blockchain. Cela permet de réduire le risque de transmission de l’infection, en particulier vers les groupes vulnérables comme les personnes âgées.

La Russie est un pays qui a déjà essayé le vote électronique basé sur la blockchain et a également publié le code source sur la plateforme sur GitHub.

Verneuil-sur-Seine, une commune française, a également lancé un vote sur un projet routier grâce à une application basée sur une blockchain et le parti démocratique du Michigan a également réussi une expérience de vote électronique grâce à la plateforme Voatz basée sur une blockchain.

Traduit par Carolane de palmas