Home > News > Kraken pourrait quitter les États-Unis en raison de la sur-réglementation d’après son PDG

Kraken pourrait quitter les États-Unis en raison de la sur-réglementation d’après son PDG

Le PDG de Kraken a révélé que la plateforme d’échange allait lancer une introduction en bourse cette année, mais qu’elle pourrait quitter les États-Unis en raison de la sur-réglementation

Le PDG de Kraken, Jesse Powell, a révélé que la plateforme d’échange prévoit de lancer une introduction en bourse avant la fin de l’année. Il craint toutefois qu’une réglementation excessive ne contraigne la plateforme à quitter les États-Unis.

Powell a informé FOX Business lors du programme « The Claman Countdown » que l’augmentation et l’intensification de la régulation aux États-Unis est une préoccupation pour Kraken.

« Les régulations américaines ont historiquement été parmi les plus sévères au niveau international. Nous avons régulièrement affaire à la SEC et au CFDC. Ils nous demandent de fermer des produits qu’ils ne sont pas capables de fermer pour les concurrents internationaux. Ils désavantagent donc les entreprises américaines » a-t-il déclaré.

Le PDG a admis que Kraken prévoit d’entrer en bourse au second semestre de l’année, mais qu’il se demande s’il faut le faire aux États-Unis ou dans un autre pays. Powell a déclaré que la société envisageait de se délocaliser dans l’un des pays figurant sur une liste de pays dotés d’une réglementation robuste et favorable aux entreprises en matière de crypto-monnaies comme le Japon, le Royaume-Uni ou les Émirats arabes unis.

« Nous pourrions être contraints de quitter le pays en raison d’une réglementation excessive, ou parce que les responsables de l’application de la loi ne parlent pas aux responsables des politiques et qu’il n’existe pas, en quelque sorte, de stratégie nationale sur les crypto-monnaies » a ajouté Powell.

Les États-Unis doivent encore mettre en œuvre des régulations bien définies sur les crypto-monnaies, ce qui complique la tâche des entreprises de crypto-monnaies dans le pays pour savoir où elles en sont.

Powell a cité la nouvelle étude de l’ancien directeur de la CIA, Michael Morrell, pour étayer son propos. Dans son étude, ce dernier affirme que le Bitcoin n’est pas couramment utilisé pour des transactions illicites et que les États-Unis devraient plutôt se concentrer sur le risque que la Chine prenne de l’avance dans le domaine des crypto-monnaies.

Le PDG a déclaré qu’il pense que les États-Unis peuvent être l’acteur dominant dans l’industrie des crypto-monnaies, malgré la concurrence d’autres pays pour cette place, et a conclu que son seul objectif est d’apporter les crypto-monnaies aux masses et de leur faciliter l’accès aux services financiers.

Kraken est l’une des plus anciennes plateformes d’échange de devises numériques et elle est particulièrement populaire aux États-Unis et dans plusieurs autres régions du monde.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.