La banque centrale sud-coréenne acquiert un système de blockchain

La Banque de Corée a signé un protocole d’accord, reprenant la gestion d’un service de certificats d’authentification blockchain nommé Bank Sign

Image du siège de la Banque de Corée
Le gouvernement sud-coréen a participé activement à la mise en œuvre des technologies blockchains dans divers secteurs d’activité du pays

La banque centrale de Corée du Sud (BOK) a signé un protocole d’accord avec le Service coréen de règlement financier concernant le transfert de la gestion de Bank Sign – un service de certificats d’authentification reposant sur la blockchain.

Un article publié par News Asia a révélé que cette initiative est la dernière étape de la Banque de Corée pour pousser le système financier du pays vers un cadre numérique plus robuste. L’acquisition de Bank Sign par la BOK fait partie de son plan pour faire avancer la commercialisation de la technologie blockchain dans le secteur bancaire.

Bank Sign a été lancé par la Fédération coréenne des banques et Samsung SDS en août 2018. Il s’agit d’un système de co-vérification basé sur une blockchain qui permet aux banques et autres entités financières de transférer les données d’authentification des clients entre elles.

Alors que l’existence du cadre national d’identification numérique (DID) semblait éclipser les capacités de Bank Sign, les parties prenantes réclament l’abolition du DID depuis 2018. Le Parlement sud-coréen a finalement mis fin à ce service en mai 2020.

La gestion de Bank Sign par la BoK est une indication que la banque centrale prévoit d’offrir ce service en remplacement du DID. Au moment même où le protocole d’accord a été signé, plusieurs entités du secteur privé travaillaient fébrilement à la fourniture de services qui auraient pu remplir la même fonction.

En juin dernier, KT, LG Uplus et SK Telecom ont lancé PASS, une plateforme d’authentification basée sur la blockchain qui permet de retracer les permis de conduire. Des géants de la technologie tels que Kakao et Samsung sont également en train de développer des alternatives au DID.

La recherche d’une solution de remplacement viable pour le système DID est d’une importance capitale pour les acteurs bancaires du pays, car ils cherchent des alternatives numériques pour les opérations physiques.

L’épidémie a poussé les organisations à mettre en place de nouveaux systèmes qui leur permettent de poursuivre leurs activités dans l’espace numérique. Un responsable de la BoK a déclaré à News Asia que l’adoption de Bank Sign apporterait de nombreux avantages à l’économie du pays.

« Je pense que grâce à une meilleure coopération, nous pourrons réduire les coûts, améliorer les services et découvrir de nouvelles entreprises » a déclaré le fonctionnaire.

La Corée du Sud est un fervent défenseur des crypto-monnaies et des technologies qui y sont liées. Le gouvernement a récemment envisagé la création d’une zone de libre échange entièrement gérée sur la blockchain et travaille sur le développement d’un registre blockchain pour les diabétiques du pays.

Le pays discute également de la possibilité de mettre en place une taxe sur les crypto-monnaies de 20 %.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader