Home > News > La Banque de Jamaïque prépare un projet pilote de CBDC pour le mois d’août

La Banque de Jamaïque prépare un projet pilote de CBDC pour le mois d’août

La CBDC de la BOJ offrira un moyen de paiement plus efficace pour compléter les espèces physiques et servir les personnes non bancarisées.

La Banque de Jamaïque (BOJ) se prépare à lancer un projet pilote de monnaie digitale de banque centrale (CBDC) le mois prochain selon un article paru hier dans le Jamaica Observer.

La banque centrale continuera d’émettre des billets et des pièces, tandis que la CBDC viendra compléter les autres formes de monnaie légale, offrant ainsi un moyen de paiement plus efficace. Elle pourrait également offrir plus de sécurité, car dans le cas de téléphones volés, la CBDC ne peut être accessible sans un code.

Le gouverneur de la BOJ, Richard Byles, a expliqué : « C’est instantané et c’est un moyen de paiement très efficace, d’une manière que l’argent liquide ne peut pas. Il permettra de réduire les coûts de production, de transport et de sécurisation de l’argent liquide, qui se chiffrent en milliards de dollars chaque année. Les commerçants n’auront pas non plus besoin de trouver de la monnaie, puisque le paiement pourra se faire au centime près ».

La CBDC devait initialement commencer à être déployée en mai, mais le projet pilote a été repoussé au mois d’août. À partir de septembre, la CBDC sera vendue aux prestataires de services de paiement agréés, aux banques commerciales autorisées et aux institutions de dépôt.

« Les institutions financières frapperont et vendront la CBDC aux entreprises et aux particuliers à raison de 1 $ en espèces pour une CBDC » a ajouté Byles. « Toutefois, les institutions financières détiendront les CBDC dans des comptes de portefeuille numérique auprès de leurs banques respectives, auxquels les clients pourront accéder afin d’effectuer des achats ou de recevoir des paiements de téléphone mobile à téléphone mobile ».

Le gouverneur estime que la Jamaïque a besoin d’une infrastructure de télécommunications plus robuste pour que la CBDC soit adoptée par le grand public et largement acceptée par les commerçants et les consommateurs.

De nombreuses personnes dans le pays ne sont pas bancarisées et la CBDC leur donnerait un accès plus facile aux services financiers, sans qu’il soit nécessaire de passer par le processus de la connaissance des clients (KYC). Byles a toutefois souligné que cela nécessiterait l’aide des entreprises de télécommunications et des institutions financières.

Le gouverneur a conclu : « Si vous vous promenez avec votre CBDC et que personne ne veut la prendre, nous aurons un problème. Les banques commerciales devront donc participer pour promouvoir, adopter et recommander son utilisation à leurs clients. Nous avons également besoin que le gouvernement soutienne et utilise les CBDC autant que possible, que ce soit pour effectuer des paiements PATH, des paiements de pension ou d’autres paiements ».

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.