La Banque de Thaïlande expérimente sa CBDC avec de grandes entreprises

La Banque centrale de Thaïlande teste actuellement sa CBDC avec les grandes entreprises.

Le paysage urbain de Bangkok
La recherche et le développement d’une CBDC en Thaïlande en est déjà à sa troisième étape et des travaux de déploiement auprès des détaillants se profilent à l’horizon

Le projet de monnaie numérique de la Banque Centrale de Thaïlande (BOT) est bien engagé et entre dans sa troisième phase de développement.

Le gouverneur adjoint de la BOT, Vachira Arromdee, a ajouté que le projet est déjà utilisé dans les transactions financières des entreprises.

En juin, BTCManager a signalé que la BOT avait collaboré avec Siam Cement Group (SCG), le plus ancien et le plus grand fabricant de ciment du pays, à la création d’un prototype de système de paiement CBDC pour les entreprises. Le projet pilote CBDC est prévu pour une durée d’un an et a débuté ce mois-ci.

Arromdee a concédé que si la CBDC peut avoir un effet négatif sur les banques commerciales en raison de l’élimination des intermédiaires, une plateforme de paiement numérique contribuerait à réduire significativement le coût des transactions financières.

Le gouverneur adjoint a également révélé que la banque centrale travaille avec l’Autorité monétaire de Hong-Kong (HKMA) pour mettre en place la CBDC pour des transactions futures (en septembre 2020). Les deux entités ont signé un protocole d’accord plus tôt en mai 2019 pour commencer à collaborer sur les innovations fintech.

La troisième phase des travaux de la Thaïlande sur les CBDC concernera l’utilisation de leur nouvelle monnaie dans les grandes entreprises. Dans la quatrième phase, la monnaie numérique commencera à être utilisée par les détaillants.

Toutefois, Arromdee explique que la banque prévoit de mener une étude approfondie avant de mettre pleinement en œuvre la prochaine étape.

« Après cela, nous prévoyons de passer à la quatrième phase en nous étendant aux particuliers, mais cette phase nécessitera une étude prudente des avantages et des inconvénients. En passant au marché des particuliers, [la CBDC] pourrait conduire à une perturbation majeure du marché financier global et de la stabilité financière, tandis que le rôle des institutions financières pourrait être modifié » a déclaré Arromdee.

Arromdee a également révélé que la banque est préoccupée par l’utilisation publique de la CBDC par le biais de portefeuilles électroniques, expliquant qu’elle mènera davantage de recherches sur cette caractéristique, ainsi que sur son effet sur la stabilité financière.

Les banques centrales du monde entier se sont penchées sur l’utilisation des monnaies numériques. La Chine reste en avance sur son développement dans le domaine du yuan numérique, et des nouvelles récentes ont révélé que la banque centrale de Chine a conclu un partenariat avec le fournisseur local de services de livraison de nourriture Meituan Dianping pour l’essai de leur CBDC.

Le Japon travaille également sur la recherche d’un yen numérique, le gouvernement national ayant révélé qu’il envisageait d’inclure une CBDC dans sa politique fiscale pour 2020. La banque centrale de Corée du Sud a également créé un comité chargé d’examiner les obstacles réglementaires potentiels à son projet.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader