Actualités

La BCE pourrait bientôt détenir des bitcoins

0 Commentaire

La BCE pourrait investir dans les monnaies virtuelles

Le bitcoin intéresse beaucoup de monde, et en particulier les institutions financières. Si ces dernières ont du mal à cacher leur méfiance vis à vis des crypto-monnaies qu’elles considèrent comme des actifs à haut risque et extrêmement volatils, le Président de la BCE Mario Draghi a déclaré que les banques finiraient par détenir elles aussi des bitcoins. Reste à savoir si ces démarches apporteront ou non de la crédibilité au marché très controversé des monnaies virtuelles.

 

Selon Draghi, les banques vont posséder des bitcoins

Alors que le cours du bitcoin ne cesse de fluctuer en raison de la volatilité de la monnaie, les décisions des autorités financières devraient avoir un impact considérable sur son prix. En effet, suite à l’annonce de Mario Draghi nous pouvons nous attendre à une hausse continue du prix du bitcoin, qui a déjà gagné 2000 dollars après l’annonce, pour se stabiliser à 8500 dollars.

bce bitcoin

L’intégration du bitcoin serait inévitable

Même si il est difficile d’imaginer la BCE investir en crypto-monnaies, Draghi a choisi la réunion du Parlement européen pour s’exprimer sur le sujet épineux de la régulation des crypto-monnaies. Le Président de la BCE a déclaré que si aujourd’hui les institutions bancaires de l’UE n’étaient pas intéressées par le bitcoin, leur opinion pourrait rapidement changer. Il considère que dès l’intégration des monnaies virtuelles dans la finance traditionnelle un régulation sera inévitable. Cette déclaration en a surpris plus d’un, étant donné la méfiance des autorité européennes vis à vis des monnaies numériques, considérées comme des actifs “à haut risque” et hautement spéculatifs.

Des propos qui laissent perplexe

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les déclarations de Mario Draghi peuvent prêter à confusion. En octobre 2016 il avait déclaré que le marché des crypto-monnaies était trop jeune pour être réglementé, pour un peu plus tard déclarer que la BCE n’avait pas le pouvoir de réglementer le bitcoin. Enfin en novembre 2017 il a assuré que le bitcoin ne présentait aucun risque pour les banques centrales. Aujourd’hui, il parle d’intégrer des bitcoins dans la BCE. De quoi s’y perdre.

Un système de surveillance sera mis en place

Dans le cas où elles intègrent les crypto-monnaies dans leur portefeuille, les banques seront contraintes d’anticiper les risques associés. Ainsi un système de surveillance uniforme devra être mis en place afin de se prémunir contre la volatilité des monnaies virtuelles.

Les crypto-monnaies sont hautement spéculatives

Mario Draghi a insisté sur le fait que malgré les nombreux avantages des monnaies virtuelles, ces dernières restent des actifs hautement spéculatifs en raison de leur volatilité. Pour rappel, le prix du bitcoin a atteint 20 000 dollars en décembre 2017, pour retomber à 6 000 début février et ensuite se stabiliser à 8 500.

La France propose la régulation au G20

Emmanuel Macron et son ministre des Finances Bruno Le Maire ont annoncé la présentation d’une directive sur les crypto-monnaies lors du prochain G20 qui se tiendra en avril prochain. Le but sera se proposer des solutions afin de réguler le bitcoin au niveau international. Macron a d’ores et déjà chargé un ancien de la BCE, Jean-Pierre Landau, de proposer des pistes de réglementation.

La BCE pourrait bientôt détenir des bitcoins
5 (1 vote)

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.