La CBDC chinoise va réduire les monopoles dans l’industrie technologique

La CBDC et le système de paiement sont destinés à contrebalancer la domination des géants technologiques Alibaba et Tencent en Chine

Image de l'immeuble Tencent à Shenzhen en Chine
Les deux entreprises technologiques ont rendu difficile la pénétration effective du marché par d’autres sociétés

Un rapport du Financial Times a révélé que la Banque populaire de Chine (PBoC) utiliserait son système de paiement électronique en crypto-monnaies (DCEP) dans le cadre de sa stratégie de monnaie digitale de banque centrale (CBDC) pour tenter d’atténuer la domination de Tencent et Alibaba sur le marché des paiements numériques.

Selon le rapport, Alipay d’Alibaba contrôle près de 56 % de l’ensemble du réseau de paiement mobile en Chine. De plus, une source anonyme a révélé que l’ancien gouverneur de la PBoC a donné aux deux géants de la technologie une grande liberté, malgré les protestations de la Commission chinoise de réglementation bancaire (CBRC) et des banques commerciales.

En conséquence, il semble que les deux entreprises technologiques se soient développées, sans entrave, à un point tel qu’elles sont devenues difficiles à gérer. Le PBoC veut y remédier en mettant un frein à la domination de leurs plateformes de paiement en ligne, Alipay et WeChat Pay, ce qui permettrait aux banques commerciales de bénéficier de conditions de concurrence plus équitables.

Un haut responsable de l’Autorité monétaire de Hong-Kong affirme ces sentiments dans une déclaration concernant le rôle des crypto-monnaies dans le commerce de détail national :

« Il s’agit du rôle des crypto-monnaies pour le commerce de détail domestique. Ils veulent des conditions de concurrence plus équitables pour les banques. Les paiements de détail sont tellement dominés par Alibaba et Tencent alors que les banques sont moins actives dans les paiements électroniques ».

Le projet de la CBDC chinoise se développe toujours à un rythme soutenu. Récemment, il a été révélé que la Banque agricole de Chine (ABC), propriété de l’État, a rejoint la liste des entités et des sociétés qui mènent des tests bêta sur les crypto-monnaies.

L’ABC a développé une application mobile interne destinée à être utilisée par un certain nombre d’employés de la banque pour tester la CBDC du pays. L’application peut être téléchargée sur les smartphones Android et iOS ou sur le site internet officiel de la banque.

Les employés peuvent utiliser l’application pour payer par le biais de codes QR, effectuer des transactions et gérer leurs paiements simplement en touchant le téléphone d’un autre utilisateur avec le leur.

Parmi les autres partenaires du programme de bêta-test figurent plusieurs conglomérats de restauration rapide, tels que Starbucks, McDonald’s et Subway, le géant chinois du e-commerce Meituan Dianping et la société chinoise Uber, Didi Chuxing.

Beaucoup spéculent sur le fait que le yuan numérique, une fois lancé, pourrait également être utilisé dans les paiements transfrontaliers. Cela se produira probablement parce que le PBoC est capable de tirer parti de l’initiative « Belt and Road » du gouvernement d’un montant de 1 000 milliards de dollars, pour le DCEP.

Un autre pays favorable aux crypto-monnaies, la Corée du Sud, travaille également au lancement de sa CBDC.

Traduit par Carolane de Palmas 

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader