La Chine domine le marché du minage de Bitcoin

Un nouveau rapport montre que la Chine contrôle actuellement près de 65% de l’activité de minage de Bitcoin dans le monde. Cela nous amène à débattre sur le fait de savoir si de tels niveaux de domination sont une bonne ou une mauvaise chose. Des doutes subsistent également à savoir si de nouvelles règlementations viendront limiter les taux de minage dans un futur proche.

Bitcoin mining is still popular in China

Intel Patents Bitcoin Mining Chip Accele” (CC BY 2.0) par wuestenigel

Tous les détails

Ces chiffres proviennent d’un papier du Bitcoin Mining Network publié par l’entreprise d’actifs digitaux CoinShares. Les détails montrent que la région la plus affluante est la province de Sichuan. 54% des hashrate BTC au niveau mondial viennent de cette région.

La majorité des 35% restants de l’activité de minage est partagée parmi une variété de pays tels que la Russie, les USA et le Kazakhstan. Les 65% relevés en Chine signifient que le pays est à son plus haut niveau de domination. En juin de cette année, il produisaient 60% de hashrate. Dans son ensemble, 5,4 milliards de dollars de revenus ont été produits par des mineurs en 2019.

Pourquoi est-ce le cas ?

La Chime est traditionnellement le plus gros player sur la scène de minage Bitcoin. Le tout est lié à certains facteurs tels que des coûts d’électricité faibles et un accès relativement simple aux dernière technologies de minage.

Plusieurs des plus grosses entreprises de cette industrie sont basées en Chine dont Bitmain, Canaan et F2Pool. En terme de hardware, Bitmain se maintient en 1ère place mais a vu son hashrate passé de 70% à 66%.

Cependant, le rapport suggère que la domination chinoise devrait baisser de manière importante dès que les derniers hardware seront rendus disponibles dans le reste du monde.

De quoi est fait le futur du minage de Bitcoin ? 

Le futur du minage de Bitcoin en Chine est un des sujets les plus intéressants de la crypto-monnaie. Il a été rapporté que la Commission de Réforme et du Développement National a placé le minage dans sa liste d’activités à éliminer. Toutefois, cette histoire a été rejetée par la suite. Le président Xi Jinping a également parlé positivement au sujet du développement de la blockchain.

L’activité de minage augmentera dans d’autres pays si elle venait à être restreinte ou bannie en Chine. De la croissance a déjà été rapportée dans divers endroits sur la planète tels que la Norvège, la Géorgie, l’Islande et le Canada. Dans beaucoup de cas, la profitabilité dépend des politiques gouvernementales, ce qui signifie qu’elle subira des hausses ou baisses en même temps que les prix de l’électricité et les réglementations fluctueront.

Un des espoirs pour le futur est de trouver du minage prenant place dans des régions du monde ou les sources d’énergies renouvelables seront utilisées pour générer de l’électricité. En ce moment, les spots les plus populaires offrent de l’énergie peu chère mais ne sont pas reconnus pour produire de l’électricité propre ou renouvelable.

C’est ce qui dans le passé avait placé la Norvège et l’Islande au premier plan. En effet, il a été confirmé en 2018 que l’Islande était devenu le 1er pays à utiliser plus d’énergie pour le minage que pour l’alimentation en énergie de ses foyers.

Pour des investisseurs, peu importe ou les coins sont minés. Tant que le minage de Bitcoin reste profitable, nous continuerons de voir des mineurs mener cette activité quelque part dans le monde.