La Chine ferme la crypto-bourse Token Better

Les internautes pensent que quelque chose ne va pas avec la plateforme

Une image de Bitcoin sur le drapeau chinois
La réglementation sur les crypto-monnaies est devenue plus stricte en Chine

La crypto-bourse Token Better, basée à Singapour, n’est plus accessible aux utilisateurs en Chine.

Les clients de la plateforme ont essayé d’accéder à la crypto-bourse hier et ont constaté qu’ils ne pouvaient pas l’utiliser. De plus, le site internet n’a pas pu être ouvert. Les utilisateurs stupéfaits ont également été informés qu’ils ne pouvaient récupérer aucun des fonds qu’ils avaient investis en utilisant la crypto-bourse.

La dernière activité de la plateforme sur les réseaux sociaux a eu lieu le 15 octobre. Les responsables de Token Better auraient été mis sous enquête depuis la mi-octobre, ce qui signifie que les clients ne peuvent pas retirer leurs fonds depuis.

Les discussions entre internautes ont été tendues, car les membres de la communauté des crypto-monnaies pensent que quelque chose ne va pas. Colin Wu, un célèbre journaliste et adepte des crypto-monnaies, suggère que la société est bloquée par la Chine parce que le pays la considère comme une menace pour le yuan numérique.

Dans le cadre des efforts visant à garantir que la monnaie digitale de la banque centrale de Chine (PBC) soit correctement adoptée par la communauté dans l’avenir, le pays semble sévir contre diverses crypto-bourses.

Après OKEx, la plateforme Token Better, basée à Singapour, semble être la prochaine crypto-bourse bloquée dans le pays.

« Après OKEx et Huobi, une autre crypto-bourse en provenance de Chine, Token Better, a fait l’objet d’une enquête par la police du Sichuan en Chine. Auparavant, il prétendait avoir reçu un investissement de 50 millions de dollars américains, mais la probabilité est exagérée » a déclaré Wu.

La crypto-bourse OKEx a dû suspendre toute activité de retrait le 16 octobre, le même jour que la plateforme Token Better, après que le chef de la société ait été arrêté. Star Xu était soupçonné d’activité criminelle et est actuellement assigné à résidence.

Comme Xu est le seul détenteur de la clé de la plateforme, OKEx n’est pas en mesure d’effectuer des transactions. Les clés privées sont souvent nécessaires pour faciliter, permettre et conduire le flux de crypto-monnaies…

Le yuan numérique est bien avancé dans sa phase d’essai et a terminé les tests pilotes dans plusieurs villes du pays. La PBC prévoit maintenant de procéder à une nouvelle série de tests dans la capitale à Pékin et pour compléter ces efforts, il a été proposé de construire une zone de libre-échange consacrée à la recherche et au développement de crypto-monnaies, ainsi que d’autres technologies financières connexes dans la ville.

Traduit par Carolane de Palmas