La Corée du Sud est sous surveillance après sa taxe sur les crypto-monnaies

Plusieurs experts du pays estiment qu’une taxe sur les crypto-monnaies pourrait nuire à l’industrie émergente des crypto-monnaies

La salle de l'Assemblée Nationale de Corée du Sud à Séoul
Les lois sur les crypto-monnaies de la Corée du Sud seront très probablement modelées sur celles du Japon et des États-Unis.

Les économistes locaux estiment que le gouvernement sud-coréen devrait s’abstenir de prendre des « décisions irréfléchies » lorsqu’il s’agit de prélever une taxe sur les crypto-monnaies. Beaucoup pensent que le régime fiscal pourrait finir par bloquer la poursuite de la croissance de cette industrie émergente.

Dirigé par le ministère de l’économie et des finances, les autorités financières du pays se sont penchées pendant des années sur la mise en place de taxes sur les devises virtuelles en fonction de l’essor du Bitcoin dans le monde.

Afin de clore ces discussions approfondies, le ministère des finances a récemment décidé d’imposer des taxes sur toutes les transactions liées aux crypto-monnaies. Le ministre Hong Nam-Ki a déclaré jeudi que le gouvernement annoncerait une réforme du système fiscal en juillet avec des détails concernant la taxation des crypto-monnaies.

Sung Tae-Yoon, économiste à l’université de Yonsei, a déclaré que le gouvernement agit de manière « prématurée en imposant des taxes sur les crypto-monnaies à un moment où le marché n’est pas assez développé de manière stable ».

Tae-Yoon a ajouté que d’un point de vue économique, les crypto-monnaies ne peuvent être considérées comme un actif universel par opposition aux monnaies traditionnelles. Il a également exprimé ses inquiétudes quant au fait que toute réglementation ou régime fiscal strict pourrait entraver la croissance du marché global des devises numériques.

« Les autorités financières devraient y réfléchir à deux fois avant d’imposer des taxes sur le marché des crypto-devises, car l’industrie des monnaies numériques n’en est qu’à ses débuts. Toute taxation ou introduction de réglementations irréfléchies peut être une façon de soutenir la croissance durable de l’industrie ».

Alors que le ministère des finances continue de mener des discussions internes sur la manière dont le pays devrait prélever des taxes sur les transactions des crypto-devises, beaucoup pensent que l’autorité est susceptible d’imposer une taxe sur les plus-values sur des revenus générés par les transactions de crypto-devises.

Cela correspond à ce qui se fait dans les grandes puissances financières mondiales, comme au Japon et aux États-Unis, où des taxes sont imposées sur les transactions impliquant des Bitcoins et d’autres devises digitales.

L’introduction du nouveau système fiscal de la Corée du Sud intervient alors que les inquiétudes sur la solidité budgétaire du pays s’intensifient, après que le gouvernement ait mené à bien sa troisième série de budgets expansionnistes en raison du ralentissement économique provoqué par la pandémie de coronavirus.

« En réformant le système fiscal cette année, nous allons envisager d’introduire de nouveaux types d’imposition, comme la taxe numérique » a révélé Nam-ki lors d’une récente session de l’Assemblée Nationale. La taxe numérique fait référence à une autre couche de taxe imposée aux entreprises informatiques étrangères, comme Google et Amazon, pour leurs activités commerciales en ligne.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader