Home > News > La Corée du Sud va mettre en place une taxe de 20 % sur les crypto-monnaies l’année prochaine

La Corée du Sud va mettre en place une taxe de 20 % sur les crypto-monnaies l’année prochaine

Tous les bénéfices de plus de 2,5 millions de wons (2 250 $) tirés du trading de crypto-monnaies seront imposés à partir de 2022

Le ministère sud-coréen de l’économie et des finances a annoncé qu’il allait mettre en place une taxe sur le crypto-trading selon un rapport publié hier dans le Korea Herald.

À partir de l’année prochaine, les investisseurs devront payer un impôt de 20 % sur tous les bénéfices qu’ils réalisent au-delà de 2,5 millions de wons (2 250 $).

Les crypto-monnaies ont connu une hausse de popularité en Corée du Sud récemment, la crypto-bourse locale Bithumb ayant enregistré une augmentation de 760 % des nouvelles inscriptions l’année dernière.

La K Bank, la Shinhan Bank et la NH Nonghyup Bank ont également vu le nombre de nouveaux comptes créés pour trader des crypto-monnaies passer de 1,08 million au début de 2020 à 1,4 million le mois dernier.

Ainsi, l’Assemblée Nationale a révisé le code des impôts en décembre dans le cadre des efforts du gouvernement pour mettre en place un cadre réglementaire solide autour des crypto-monnaies. Celles-ci intègrent également une modification de la loi spécifique sur les transactions financières, ce qui signifie qu’à partir de mars, les crypto-monnaies devront mettre en place des mesures de lutte contre le blanchiment d’argent et de connaissance des clients, et adopter des systèmes de gestion de la sécurité de l’information.

Pour l’imposition des crypto-gains, le pays applique la même norme que celle qui est déjà utilisée pour d’autres actifs non liés aux actions comme les biens immobiliers. Un fonctionnaire anonyme a expliqué : “Contrairement aux actions, les actifs virtuels ne sont pas considérés comme des actifs financiers dans les normes comptables internationales et les revenus d’investissements financiers, tels que les investissements en actions”

Les investisseurs particuliers qui tradent des actions cotées en bourse devront payer un impôt sur les plus-values sur les bénéfices d’investissement en actions qui dépassent 50 millions de wons (45 000 $) par an à partir de 2023. Cependant, beaucoup estiment que l’écart entre les taxes sur les gains du trading d’actions et celui des crypto-monnaies est déraisonnable.

Un investisseur particulier a déclaré : “J’ai vendu des actions que je détenais récemment et j’ai commencé à investir dans des jetons (numériques) après avoir vu mon collègue en tirer beaucoup d’argent. Je pense qu’il est injuste de prélever une taxe (sur les crypto-gains) aussi élevée par rapport à la taxe sur les gains tirés du trading d’actions”.

Le gouvernement va également commencer à taxer les dons et les héritages reçus en crypto-monnaies. Le prix moyen quotidien de l’actif pour le mois précédant et suivant la date de réception sera utilisé pour calculer son prix à des fins fiscales.

Le directeur de la Banque de Corée, Lee Ju-yeol, a déclaré aux législateurs aujourd’hui que “les crypto-actifs n’ont pas de valeur intrinsèque” selon l’agence de presse Yonhap. Il a ajouté qu’ “il est très difficile de prévoir le prix, mais celui-ci sera extrêmement volatil”