Actualités

La France pourrait-elle devenir la prochaine « blockchain nation » ?

0 Comments

La Paris Blockchain Week se tiendra à Paris jusqu’au 19 avril 2019. Le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, exprime ses souhaites pour que la France devienne un exemple. Pour qui ? Tout simplement pour ses voisins européens. En effet, il souhaite réguler la blockchain et les crypto-devises sans freiner leurs expansion.

Cette Paris Blockchain Week regroupe un ensemble d’événements à rayonnement international autour de l’industrie des crypto-devises. Selon les organisateurs, la Paris Blockchain Week « a pour ambition de valoriser l’écosystème des crypto-actifs en France. Et aussi, de réunir à Paris les principaux acteurs internationaux du secteur lors d’une série d’événements ».

Le sommet le plus important de cette semaine a eu lieu le 15 avril – le Paris Blockchain Summit. En préparation de cet événement, la directrice de la Mission French Tech, Kat Borlongan, expliquait qu’il  sera une opportunité inédite. Il permettra « de faire de Paris la capitale européenne des levées de fonds en crypto-actifs et des technologies blockchain ». 

Elle ajoute que plus largement, cet événement « sera l’occasion de réunir l’écosystème tech français et international autour de sujets encore peu valorisés en Europe et sur lesquels nous sommes fiers de pouvoir être précurseurs ».

De Production Perig/shutterstock.com

La France pourrait-elle devenir la prochaine « blockchain nation » ?

Lors d’une récente conférence sur la blockchain à Bercy, Bruno Le Maire, a déclaré « je vais proposer à mes homologues européens la mise en place d’un cadre unique de régulation des crypto-actifs inspiré de l’expérience française (…) au niveau européen ». 

Ainsi, cette mesure pourrait permettre « d’instaurer des conditions de concurrence équitables ». Elle pourrait aussi aboutir à « un marché unique de la « blockchain » comme il existe d’autres marchés uniques dans d’autres domaines ».

Depuis fin 2017, la technologie de la blockchain peut être utilisée pour la transmission de certains titres financiers. La loi de Finances de cette année décrit davantage le cadre fiscal qui s’applique aux opérations de cession de crypto-actifs.

Il y a également la loi Pacte qui a été adoptée il y a quelques jours. C’est ainsi que la France s’est dotée d’un cadre juridique pour les ICO ou Offres Initiales de Jetons (ou tokens).

Bruno Le Maire a expliqué cette semaine que ce « cadre juridique [français] sans précédent est attrayant pour les émetteurs de jetons et les fournisseurs de services d’actifs numériques ». 

En effet, l’article 26 de cette loi offre aux émetteurs de jetons en France d’obtenir un visa auprès du régulateur boursier français, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). « L’intérêt de cette approche optionnelle, qui est contre-nature pour un régulateur, est de ne pas freiner l’innovation » explique Robert Orphèle, président de l’AMF.

De lucadp/shutterstock.com

La blockchain est une priorité pour le gouvernement français

Lors d’une interview accordée au journal Capital, Bruno Le Maire, déclarait que la blockchain est une priorité pour le gouvernement français.

Il prévoit des investissements à hauteur de 4,5 milliards d’euros dans des innovations disruptives liées à la sphère des crypto-devises. Ces investissements permettraient ainsi de lutter contre la domination technologique chinoise et américaine.

Pour le reste de cette année, Bruno Le Maire a déclaré que de nouveaux domaines d’intérêt pour sa politique de la blockchain avaient été identifiés par le gouvernement français.

Par exemple, il serait possible de mettre en place des blockchains dans divers secteurs d’activité. Ce serait notamment le cas dans les secteurs industriels français. Le gouvernement pourrait aussi soutenir des projets basés sur la blockchain tant sur le plan financier que juridique et réglementaire.

Cédric O, secrétaire d’Etat en charge du Numérique, a déclaré lundi 15 avril à Bercy que la France est déterminée. « Elle veut être un acteur des révolutions technologiques qui bouleversent notre époque ».

Pensez-vous que le gouvernement français va réellement faire bouger les choses ? 

Ajoutez un commentaire

Investir est spéculatif. Lorsque vous investissez votre capital est à risque. Ce site n’est pas destiné à être utilisé dans les juridictions dans lesquelles les opérations ou les investissements décrits sont interdits et ne devraient être utilisés que par des personnes et selon les méthodes légalement autorisées. Votre investissement peut ne pas bénéficier de la protection des investisseurs dans votre pays ou dans votre pays de résidence. Veuillez effectuer votre propre vérification préalable. Ce site Web est gratuit pour vous, mais nous pouvons recevoir des commissions des sociétés que nous présentons sur ce site. Cliquez ici pour plus d’informations.