La NASA utilisera la blockchain pour sa mission vers Titan

L’agence spatiale a prévu une solution blockchain qui pourrait améliorer les communications pour sa mission vers Titan

Image d'une vue de Saturne depuis Titan fournie par la NASA
La blockchain peut contribuer à améliorer les communications spatiales dans des conditions inhospitalières, comme sur Titan, l’une des lunes de Saturne

La NASA étudie le développement d’une solution blockchain qui pourrait supporter la mission de l’agence spatiale vers Titan, la lune glacée de Saturne.

Un résumé de la proposition de la NASA a révélé que deux entreprises technologiques, Orbit Logic et Fraunhofer USA Center for Experimental Software Engineering ont soumis un protocole basé sur la blockchain qui renforcerait les communications dans les environnements spatiaux inhospitaliers.

Elle a été baptisée « Reconstruction et cartographie des communications spatiales avec enregistrement des données sur la blockchain » (Space Communication Reconstruction and Mapping with Blockchain Ledgering ou SCRAMBL).

SCRAMBL utilisera la technologie des grands livres distribués pour stocker et propager un grand livre contenant toutes les données pertinentes à travers une variété de satellites en réseau.

La proposition explique que le registre est « un inventaire des voies de communication établies basé sur les changements d’état de connexion publiés par les vaisseaux spatiaux, mais surtout qu’il accueille les événements, les états, les objectifs et les plans qui constituent une image opérationnelle commune pertinente (Common Relevant Operating Picture ou CROP) – essentielle pour permettre la coordination et la sensibilisation globale d’un réseau spatial ».

« Lorsqu’il sera complété par la solution APS (Autonomous Planning System) d’Orbit Logic (déjà développée et éprouvée sur les bancs d’essai haute fidélité), SCRAMBL permettra à la constellation dans son ensemble d’atteindre une plus grande utilité globale du système grâce à des stratégies d’association d’actifs supportées par des agents ».

L’algorithme blockchain sous-jacent du programme serait développé de manière à permettre au système de l’engin spatial de continuer à fonctionner malgré les interruptions de communication. Dans le cas où un nœud rencontre des problèmes, les autres sont capables de s’adapter de manière transparente et dynamique à la situation et de trouver le moyen le plus efficace de transmettre un message.

« Les algorithmes spécifiques à l’espace qui seront développés dans le cadre de ce thème de recherche seront légers et adaptés à une exécution efficace sur les éléments de calcul à ressources limitées utilisés sur les satellites. Les optimisations du routage des chemins de réseau réalisées s’adapteront à l’échelle de la constellation, en s’adaptant de manière dynamique à l’ajout futur d’actifs (retardataires) ».

Ces capacités seront cruciales dans les plans futurs de la NASA, qui prévoit d’étendre sa mission à Titan, la lune de Saturne connue pour ses conditions inhospitalières posant de sérieux problèmes pour la transmission des données.

Le rapport note également que SCRAMBL peut être utilisé dans des missions qui impliquent la collaboration de multiples actifs hétérogènes hébergeant une logique comportementale à bord comme les missions interplanétaires, la science de l’observation de la Terre, l’astronomie et l’exploration planétaire.

De plus, SCRAMBL peut également être utilisé en dehors de la NASA, notamment pour surveiller les événements ou les changements géographiques de la Terre, la météo, l’activité humaine et la coordination de multiples capteurs résidents sur le satellite en support à la collecte et à la fusion de données pour l’analyse des données.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader