La Nouvelle-Zélande exige des informations sur les clients des crypto-sociétés

Cette annonce fait suite à la publication par le fisc d’un guide fiscal révisé concernant les crypto-actifs

Image d'une vue aérienne d'Auckland, Nouvelle-Zélande
Certains adeptes des crypto-monnaies estiment que cette demande porte atteinte à leur droit à la vie privée

L’administration fiscale néo-zélandaise a demandé à toutes les sociétés de crypto-monnaies du pays de communiquer les données personnelles de leurs clients, ainsi que la valeur de leurs actifs en crypto-monnaies.

Une déclaration du département des impôts (Inland Revenue Department – IRD), envoyée à Radio Nouvelle-Zélande (RNZ), détaille la demande de l’agence, qui a été faite pour compléter sa compréhension de l’environnement des crypto-monnaies dans le pays. Cela aidera le département à trouver des pistes pour aider au mieux les contribuables à remplir leurs obligations fiscales à l’avenir.

L’IRD a pris cette décision à un moment où les régulateurs fiscaux du monde entier resserrent leur emprise sur le marché des crypto-monnaies.

Janine Grainger, qui est la directrice générale (PDG) d’Easy Crypto, une crypto-société basée en Nouvelle-Zélande, a pensé que l’IRD faisait cela pour élargir l’assiette fiscale parallèlement à la croissance de la détention de crypto-actifs dans le pays.

Grainger a qualifié cette initiative de « déchirante » violation de la vie privée et de l’autonomie.

« La vie privée est vraiment importante pour nous… l’un des principes [des] crypto-monnaies, en général, est d’avoir la liberté, l’autonomie et la vie privée » a-t-elle expliqué.

« Alors que beaucoup de gens peuvent penser qu’ils n’ont rien à cacher et qu’ils s’en fichent, le but de la vie privée n’est pas d’aider les gens qui ont quelque chose à cacher, mais de garantir une société juste, ouverte et libre ».

Grainger a ajouté qu’Easy Crypto est prêt à se conformer à la demande de l’IRD après que la société ait découvert qu’il n’y avait pas de motifs légaux permettant aux sociétés de crypto-monnaies de refuser de remettre les informations.

L’IRD a déclaré qu’il n’en est qu’au début de son enquête et qu’il est trop tôt pour dire quelle a été la réaction générale des crypto-sociétés à cette nouvelle.

Le ministère a déclaré que si les contribuables avaient des inquiétudes concernant le non-respect de leurs obligations fiscales, ils pouvaient alors faire une divulgation volontaire à l’IRD.

Au début de ce mois, l’IRD a publié de nouvelles directives qui améliorent la façon dont les règles fiscales ordinaires s’appliquent aux crypto-actifs, afin que les gens puissent mieux comprendre leurs obligations fiscales.

Tony Morris, le porte-parole de l’IRD, a expliqué que ces nouvelles directives « permettent aux gens de déterminer quel impôt ils doivent payer lorsqu’ils vendent, trade, swap, prêtent ou exploitent des crypto-actifs ».

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader