Home > News > La Nouvelle-Zélande lance une consultation publique sur les CBDC

La Nouvelle-Zélande lance une consultation publique sur les CBDC

La banque centrale de Nouvelle-Zélande a révélé qu’elle consacrerait les prochains mois à une consultation publique, alors qu’elle intensifie ses efforts en faveur du développement de sa CBDC.

La Reserve Bank of New Zealand (RBNZ) a annoncé qu’elle avait lancé une consultation publique sur les monnaies digitales de banque centrale (CBDC). La banque centrale du pays a déclaré qu’elle avait l’intention de consacrer les prochains mois à des consultations publiques afin de recueillir des avis sur des questions allant des stablecoins aux monnaies digitales de banque centrale (CBDC).

La RBNZ l’a fait savoir lorsqu’elle a présenté sa feuille de route hier. Selon la banque centrale, elle s’appuiera sur les travaux antérieurs réalisés dans ce domaine pour concevoir l’avenir des paiements dans le pays.

Le gouverneur adjoint de la Reserve Bank of New Zealand, Christian Hawkesby, a déclaré que cette mesure était nécessaire car la monnaie se transforme lentement en formes numériques : « Nous allons réfléchir non seulement à ce que nous devrions faire en tant qu’administrateur, mais aussi à ce à quoi pourrait ressembler un système monétaire résilient et stable en Nouvelle-Zélande, et à la meilleure façon de répondre aux innovations numériques dans le domaine de la monnaie et des paiements » a déclaré le gouverneur.

Selon le gouverneur, la première consultation a pour but de présenter les grandes idées de la gestion de l’argent et des espèces et de recueillir des commentaires à ce sujet. Elle comprendra également un aperçu des sujets spécifiques qui seront abordés lors de la première série de consultations.

« Des documents ultérieurs examineront le potentiel d’une monnaie digitale de banque centrale (CBDC) qui pourrait fonctionner aux côtés de l’argent liquide en tant que monnaie garantie par le gouvernement » a-t-il ajouté. Un domaine crucial sur lequel les régulateurs se sont penchés ces derniers mois est celui des stablecoins, notamment la monnaie Diem proposée par Facebook.

Le gouverneur a déclaré que la Reserve Bank of New Zealand examinerait également les questions liées aux nouvelles formes de monnaie numérique, notamment les crypto-actifs comme le Bitcoin et les stablecoins comme celui proposé par un consortium dirigé par Facebook. La consultation portera sur la manière dont le système monétaire pourrait évoluer pour continuer à répondre aux besoins des utilisateurs, a ajouté le gouverneur.

La Nouvelle-Zélande rejoint une foule d’autres pays qui mènent des recherches actives sur les CBDC, les banques centrales cherchant à rattraper les institutions financières privées dans le secteur des devises numériques.

Tags:
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.