Home > News > La police soupçonne le patron de BitGrail d’avoir volé 120 M€

La police soupçonne le patron de BitGrail d’avoir volé 120 M€

La police italienne accuse l’opérateur BitGrail d’avoir orchestré le piratage de la crypto-bourse, qui a conduit à la perte de 120 millions d’euros.

La police italienne soupçonne l’homme derrière la faillite de l’exchange BitGrail d’être à l’origine de la série de piratages qui a entraîné une perte totale de 120 millions d’euros en crypto-monnaies.

Selon un rapport de Reuters, environ 230 000 utilisateurs ont perdu de l’argent lors des piratages, qui ciblait le stockage par la crypto-bourse d’une crypto-monnaie appelée Nano. Dans sa déclaration, la police décrit cette attaque comme la plus importante cyber-attaque financière en Italie et l’une des plus importantes au monde.

Selon Ivano Gabrielli, directeur du centre national de lutte contre la cybercriminalité, l’auteur – un homme de 34 ans originaire de Florence nommé « F.F. » – n’a rien fait pour empêcher les pirates d’accéder à la plateforme après la première attaque. La police pense même qu’il était lui-même derrière ces attaques.

La police a déclaré que pour la première fois en Italie et en Europe, elle a enregistré des activités frauduleuses qui ont eu des conséquences négatives sur les investisseurs et ces activités ont été menées entièrement sur des plateformes informatiques via l’utilisation de devises virtuelles.

F.F. est maintenant accusé de fraude informatique, de faillite frauduleuse et de blanchiment d’argent. Au moment de la rédaction de ce rapport, ni l’homme ni ses avocats n’ont fait de commentaires.

L’opérateur de BitGrail aurait pu mettre fin aux premiers piratages

Le patron de BitGrail a contacté la police en février 2018 pour signaler la violation et la perte d’une somme considérable de Nano. Gabrielli a déclaré à Reuters qu’après que la police ait commencé à enquêter sur l’incident, il est devenu évident que F.F. était impliqué.

La police a insisté sur le fait qu’il aurait été facile pour l’opérateur d’empêcher d’autres vols une fois le premier piratage repéré. Cependant, il a sciemment échoué à les empêcher, ce qui a permis de vider les comptes des utilisateurs d’un plus grand nombre de jetons Nano.

Les crimes liés aux crypto-monnaies sont en augmentation. Les pirates informatiques ont volé plus de 4 milliards de dollars en 2019, contre 1,7 milliard de dollars en 2018. Alors que les crypto-bourses, portefeuilles et autres services de garde de crypto-monnaies renforcent leurs défenses, les pirates informatiques continuent d’innover et de devancer les meilleures mesures de cyber-sécurité.

Les pirates adoptent en effet de multiples techniques pour échapper aux systèmes de sécurité, comme le swap de cartes SIM, le phishing et le détournement d’URL.

Traduit par Carolane de Palmas

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.