La start-up Blocko s’associe à l’IRTI pour mettre en place un système de crédit islamique basé sur la blockchain

L’Institut islamique de recherche et de formation (IRTI) s’est associé à la start-up soutenue par Samsung pour développer un système de solutions de crédit

Croissance Islamique
Les institutions financières islamiques ne peuvent pas percevoir d’intérêts lorsqu’elles offrent un financement de crédit, ce qui rend difficile d’encourager les débiteurs à payer à temps.

L’Institut de recherche et de formation islamique (IRTI) s’est associé à Blocko, une startup soutenue par le géant technologique Samsung par le biais du consortium E24P.

Fondée par Won-Beom Kim en 2014, Blocko est un fournisseur de plateformes de blockchains pour entreprises qui offre aux multinationales la possibilité de développer, de déployer et de maintenir des services numériques sur un réseau distribué sécurisé. Il propose un système d’exploitation blockchain et une plateforme de développement avec des API.

L’IRTI est membre du groupe de la Banque islamique de développement (IsDB) et s’engage à créer des connaissances et des informations sur l’économie et la finance islamiques. L’institut existe depuis plus de quatre décennies.

Le directeur général par intérim de l’IRTI, le Dr. Sami Al-Suwailem, a expliqué que si le marché de la finance islamique est en pleine croissance, certains défis l’ont empêché d’atteindre son plein potentiel.

« Le marché de la finance islamique connaît une croissance rapide, avec des projections d’une augmentation d’environ 2 000 milliards de dollars à un montant impressionnant de 3 780 milliards de dollars d’ici 2022. Pourtant, certains défis techniques et économiques ont empêché l’industrie de vraiment se développer » a déclaré Al-Suwailem.

« Notre nouveau partenariat avec E24P vise à répondre à ce besoin en fournissant l’infrastructure nécessaire à l’industrie financière islamique pour fournir des services essentiels au monde développé et en développement ».

La start-up a réussi à lever plus de 22,4 millions de dollars au cours de son existence auprès d’investisseurs de renom, tels que Daesung Private Equity, KEB Hana Bank, Shinhan Bank, SparkLabs et Samsung. Bien que la société soit basée en Corée du Sud, elle s’est implantée au Moyen-Orient et en Europe.

Il est nécessaire de créer des solutions de crédit innovantes pour la finance islamique car la loi de la charia empêche les banques de faire payer des intérêts sur les prêts à leurs emprunteurs. Les banques islamiques proposent généralement des financements aux particuliers et aux entreprises par le biais de transactions économiques réelles, telles que des co-entreprises, des contrats de crédit-bail et d’autres modèles similiaires.

Comme il est interdit aux institutions financières islamiques de percevoir des intérêts lorsqu’elles offrent un financement de crédit, elles doivent mettre au point un mécanisme qui encourage les débiteurs à payer à temps. Une pratique courante parmi ces institutions consiste à facturer aux débiteurs des frais de retard, qui sont ensuite reversés à des œuvres de bienfaisance.

Toutefois, comme les banques islamiques ne sont pas autorisées à tirer profit de ces frais de retard de paiement, elles ne sont pas non plus incitées à les percevoir et à les distribuer aux organismes de bienfaisance en temps voulu.

Le nouveau système en cours d’élaboration vise à résoudre ces problèmes grâce à un nouveau mécanisme d’incitation qui encourage le remboursement anticipé et contribue aux frais d’un pool d’assurance pour couvrir les défauts de paiement involontaires des crédits.

En plus de Blocko, Kim a co-fondé avec Phil Zamani la Plateforme blockchain AERGO en 2018. AERGO fonctionne en permettant aux entreprises de transférer des données sans avoir à recourir à un intermédiaire, tout en offrant les avantages d’être intégrées dans les systèmes existants et d’avoir une gouvernance flexible.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader