La Thaïlande compte désormais 13 fournisseurs de services de crypto-monnaies agréés

Le pays étend lentement sa liste d’entreprises liées aux crypto-monnaies avec l’approbation de plusieurs nouvelles sociétés

Image d'une vue aérienne de Bangkok, Thaïlande
Une variété prometteuse de crypto-bourses, de courtiers et de négociants est le fer de lance de la croissance de la crypto-communauté en Thaïlande

Le nombre de fournisseurs de services de crypto-monnaies autorisés en Thaïlande est en augmentation. Treize entreprises de crypto-monnaies ont maintenant été autorisées à opérer par les régulateurs thaïlandais.

Le secteur des crypto-monnaies en Thaïlande est régi par le décret royal sur les entreprises d’actifs numériques BE 2561. Avec cette loi, les entreprises de biens numériques sont classées en trois types : les courtiers, les crypto-bourses et les négociants.

À ce jour, la Commission thaïlandaise des valeurs mobilières (SEC) a approuvé 6 crypto-bourses : Bitkub, BX, Satang Pro, Huobi Thailand, Zipmex et ERX.

ERX est la dernière crypto-bourse à avoir reçu l’approbation de la SEC et n’est approuvée que pour les tokens numériques. Toutefois, les autres crypto-bourses sont approuvés à la fois pour les crypto-monnaies et les tokens numériques.

L’arrêté royal établit également une distinction entre les crypto-monnaies et les tokens numériques. Selon la loi, les crypto-monnaies sont faites pour fonctionner comme un moyen d’échange pour obtenir des biens et/ou des services. Les tokens numériques sont, quant à eux, conçus pour définir la capacité d’un individu à participer à un investissement dans un projet ou une entreprise.

Nouvel agrément pour les courtiers

Dans la catégorie des courtiers en actifs numériques, trois nouvelles entreprises ont été approuvées : Coins TH, Bitazza et Kulap.

En plus de superviser les entreprises de crypto-monnaies locales, la Thaïlande réglemente également les portails d’offre initiale de pièces (ICO). Selon le décret royal, les portails ICO sont des entités qui fournissent un système électronique pour aider à faciliter l’offre de tokens numériques nouvellement émis.

Les portails ICO effectuent une vérification préalable des caractéristiques des tokens numériques à offrir et des qualifications de l’émetteur. Ils garantissent ainsi l’exhaustivité et l’exactitude des informations contenues dans les déclarations d’enregistrement, les projets de prospectus ou toute autre information divulguée par le biais du portail.

La Thaïlande a accordé une licence à quatre portails ICO : Longroot, T-box, SE Digital et Bitherb. Parmi ces quatre portails, Bitherb n’est pas encore opérationnel.

En vertu de la loi thaïlandaise contre le blanchiment d’argent, les crypto-bourses, les courtiers, les négociants et les portails ICO sont tous classés comme des institutions financières. L’autorité thaïlandaise de régulation des valeurs mobilières a souligné que les personnes ou entités ayant l’intention d’exploiter une entreprise d’actifs numériques doivent obtenir l’approbation du ministre des finances sur recommandation de la SEC.

L’année dernière, les législateurs du pays ont annoncé leur intention de réformer les lois sur les crypto-monnaies après avoir craint que leur état actuel n’entrave l’avantage concurrentiel du pays. Ces changements semblent indiquer une grande modification dans la perspective du pays en matière de crypto-monnaies, en particulier avec leur politique de recherche et développement sur les monnaies numériques de banque centrale (CBDC).

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
CEX.IO
Bittrex
L'un des plus grands échanges de crypto-monnaie
Volume élevé sur toutes les paires
Parfait pour les grands et petits acheteurs / vendeurs
Commencez à trader