Home > News > La Thaïlande interdit les jetons mèmes et les activités de trading de NFT

La Thaïlande interdit les jetons mèmes et les activités de trading de NFT

La Securities and Exchange Commission (SEC) thaïlandaise a interdit aux plateformes d’échange de crypto-monnaies de proposer le trading de jetons mèmes et de jetons non fongibles (NFT).

La SEC thaïlandaise a annoncé qu’elle avait interdit le trading de jetons mèmes tels que le Dogecoin et les jetons non fongibles (NFT) dans le pays. À ce titre, les plateformes d’échange de crypto-monnaies opérant en Thaïlande devront retirer de la liste toutes les monnaies mèmes sur leurs plateformes et supprimer leurs places de marché NFT.

Le conseil d’administration de la SEC locale a approuvé cette régulation au cours du week-end et les plateformes d’échange de crypto-monnaies ont désormais interdiction de fournir des services liés à ce type de tokens. Selon l’agence de régulation, les tokens et crypto-monnaies présentant les caractéristiques suivantes sont désormais interdits : « (1) Token mème : n’ayant pas d’objectif ou de substance claire ou sous-jacente et dont le prix fonctionne selon les tendances des médias sociaux ; (2) Fan token : tokenisé par la renommée des influenceurs ; (3) Token non-fongible (NFT) ».

L’interdiction couvre également les tokens numériques utilisés dans une transaction blockchain et émis par des plateformes d’actifs numériques ou des personnes liées. Bien que la SEC n’ait pas mentionné de jetons spécifiques, les principaux jetons mèmes tels que le Dogecoin (DOGE) et le Shiba Inu (SHIB) ne seront plus disponibles pour les traders et les investisseurs en Thaïlande.

L’interdiction des NFT est une surprise en raison de leur popularité croissante. Les NFT sont devenus un excellent moyen pour les artistes et les créateurs de contenu de numériser leur travail et de gagner une compensation adéquate dans le processus. Jusqu’à présent, les NFT ont été adoptés dans les secteurs des arts, de la musique, du cinéma et du sport.

La SEC thaïlandaise a également apporté quelques modifications réglementaires au mode de fonctionnement des plateformes d’échange de crypto-monnaies. Selon l’agence, « cette nouvelle directive réglementaire vise à renforcer la protection des intérêts des traders d’actifs numériques. Les plateformes sont tenues de se conformer et de réviser leurs règles de cotation conformément à la notification dans les 30 jours suivant sa date d’entrée en vigueur ».

La Thaïlande reste un marché clé des crypto-monnaies en Asie, malgré la dureté de la régulation.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.