L’Afrique serait le marché idéal pour l’adoption des crypto-monnaies d’après de nouvelles recherches

L’environnement financier instable fait du continent un environnement idéal pour les crypto-monnaies.

Afrique du Sud et Bitcoin
L’Ouganda, le Nigeria et l’Afrique du Sud se sont classés respectivement 3e, 8e et 11e sur Google Trends sur le thème de la crypto-monnaie.

Un nouveau rapport intitulé « L’état de l’industries des crypto-monnaies  : Afrique » de Luno et Arcane Research a révélé que le paysage économique de l’ensemble du continent africain est une plateforme de lancement idéale pour les crypto-monnaies.

Selon le rapport, les taux d’inflation élevés, les devises instables et l’infrastructure bancaire sous-développée de l’Afrique en font un environnement idéal pour l’adoption rapide des crypto-monnaies. Le continent a le potentiel pour intégrer des crypto-actifs qui offrent les avantages des instruments financiers traditionnels comme les capacités de couverture de l’or (stratégies de hedging).

De plus, les crypto-monnaies permettent des transferts de fonds plus rapides et plus abordables que les méthodes traditionnelles de transfert d’argent.

Les services de transfert de fonds traditionnels sont souvent confrontés à des frais de service élevés et à des délais de traitement longs. En fonction du volume des transferts de fonds, cela peut rapidement devenir très coûteux. L’année dernière, les expatriés ont envoyé plus de 48 milliards de dollars à leurs familles en Afrique.

Bien que chaque pays du continent soit confronté à des circonstances particulières, en tant que nations africaines, ils partagent des problèmes et des préoccupations d’ordre géographique. L’un des avantages est la population native du continent, majoritairement jeune et mobile, dont la présence augmente la probabilité d’adopter un nouveau système financier. Les crypto-monnaies peuvent également jouer un rôle dans la fourniture de services financiers essentiels aux populations non bancarisées.

Toutefois, il existe quelques obstacles que le continent doit surmonter avant que les crypto-monnaies n’atteignent leur plein potentiel dans la région.

Le directeur général de Luno pour l’Afrique, Marius Reitz, a déclaré que les avantages des crypto-monnaies doivent être davantage mis en évidence en Afrique que sur les autres continents. Il s’agit d’un pivot par rapport à l’attention portée aux crypto-monnaies, qui se situe généralement au niveau de l’investissement, de la spéculation et du trading.

« Les crypto-monnaies offrent des solutions à de nombreux problèmes financiers en Afrique. Le contexte actuel est idéal pour qu’un système monétaire alternatif prenne racine » a-t-il expliqué.

L’infrastructure habituelle nécessaire au fonctionnement des crypto-monnaies dans d’autres régions n’existe pas en Afrique. Il s’agit notamment des nœuds, des distributeurs automatiques de billets, des crypto-bourses, du soutien aux commerçants et des opérations de minage.

Le rapport indique également que les pays doivent aussi envisager d’investir davantage dans leurs réseaux Internet et électriques.

Comme le montrent les données récentes de Google Trends, l’industrie des crypto-monnaies suscite un intérêt croissant. L’Ouganda, le Nigeria et l’Afrique du Sud se sont respectivement classés 3e, 8e et 11e sur le thème de la crypto-monnaie.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader