L’Arabie Saoudite utilise la blockchain pour les transferts d’argent de banque à banque

La SAMA a utilisé la blockchain pour déposer une partie de ses liquidités dans le secteur bancaire dans le cadre d’un objectif d’expérimentation des technologies émergentes

Drapeau de l'Arabie Saoudite
Le Moyen-Orient n’a pas reculé devant la possibilité d’adopter et d’intégrer les crypto-monnaies et les technologies connexes.

L’Autorité monétaire d’Arabie saoudite (SAMA), la banque centrale du pays, a récemment utilisé la technologie de la blockchain pour injecter des liquidités dans les banques locales.

Dans un post publié sur Twitter hier, la SAMA a expliqué les objectifs de la banque centrale pour le projet.

Plus précisément, la SAMA a utilisé des instruments reposant sur la technologie de la blockchain pour améliorer ses options monétaires. L’argent sera ensuite fourni aux banques locales pour les aider à améliorer leurs capacités à fournir des crédits.

« Cette action s’inscrit dans le cadre des efforts continus de la SAMA d’explorer et d’expérimenter les technologies émergentes et de suivre les tendances mondiales des banques centrales dans l’évaluation des impacts de ces technologies sur le secteur financier » peut-on lire dans l’annonce.

L’annonce affirme que la SAMA est « l’une des premières banques centrales à expérimenter la technologie de la blockchain pour les transferts d’argent ». D’autres initiatives liées à la blockchain et à l’industrie de la Fintech font partie de la Fintech Saudi Initiative en coopération avec l’Autorité des marchés financiers, pour l’introduction d’un cadre réglementaire de la SAMA et d’une variété de nouveaux services bancaires et de paiements numériques.

Les banques centrales du monde entier ont montré une volonté accrue de tirer parti des avantages de la technologie de la blockchain pour rendre leurs transactions monétaires plus sûres et plus transparentes. Un projet que plusieurs banques centrales explorent activement est l’utilisation de solutions blockchains pour l’émission de Monnaies numériques de Banque Centrale (CBDC).

Le 21 mai 2020, la Banque de France a annoncé qu’elle avait testé avec succès son euro numérique à l’aide de la blockchain. Dans le même ordre d’idée, la Banque Centrale de Corée du Sud étudie également l’adoption et l’avancement des CBDC dans différentes banques centrales du monde. L’intérêt pour les CBDC est en partie alimenté par la pandémie de coronavirus, les gouvernements cherchant des moyens d’atténuer le risque d’expansion du virus.

Traduit par Carolane de Palmas

FOREX.com
LonghornFX
CEX.IO
Marge de négociation
Conformité légale
jalonnement crypto-monnaie
Commencez à trader