Home > News > L’audit interne d’USPIS révèle la nécessité d’une formation standardisée sur les cryptos

L’audit interne d’USPIS révèle la nécessité d’une formation standardisée sur les cryptos

Selon un audit, l’actuel programme de fonds de crypto-monnaies de l’USPIS (« Cryptocurrency Fund Program ») présente un manque de formation standardisée parmi les employés.

L’essor du marché des crypto-monnaies au cours des dernières années a entraîné une augmentation des crimes impliquant des tokens virtuels, mettant les services chargés de l'application de la loi du monde entier face à l'industrie des biens numériques.

Un audit interne réalisé par le Service d’inspection postale des États-Unis (USPIS) a révélé que l’organe chargé de l’application de la loi au sein du service postal est largement sous-préparé aux défis posés par les enquêtes basées sur la crypto-monnaie.

Bien que l’USPIS n’ait été exposé qu’à quelques cas de fraude ou d’utilisation de crypto-monnaies jusqu’à présent, le Bureau de l’inspecteur général a souligné la nécessité d’une formation complète sur les crypto-monnaies, affirmant que les crypto-monnaies étaient un mode d’échange privilégié pour les arnaques en ligne, les ransomwares et le blanchiment d’argent.

L’audit visait à examiner l’efficacité et à comprendre les lacunes du « Cryptocurrency Fund Program » de l’USPIS mis en place en 2017.

Le « Cryptocurrency Fund Program » visait à présenter aux fonctionnaires un ensemble de politiques permettant de rendre compte de l’utilisation des crypto-monnaies dans les enquêtes et de limiter les risques opérationnels. L’audit a reconnu que l’anonymat offert par les transactions d’actifs numériques, associé à la volatilité du marché des crypto-monnaies, avait créé des opportunités de vol ou d’abus lorsque des crypto-monnaies étaient utilisées lors d’enquêtes.

Le rapport de l’audit a également conclu que les inspecteurs postaux qui travaillaient sous couverture et achetaient des crypto-monnaies dans le cadre de ces opérations ne respectaient pas les directives énoncées dans le programme.

Mettant en avant les problèmes présentés par le programme, le rapport a souligné que non seulement il y avait des cas légitimes où l’utilisation du programme n’était pas possible en raison du paiement demandé dans des devises privées spécifiques, mais qu’il y avait également une rupture de communication entre les gestionnaires et les inspecteurs dans la déclaration des fonds d’enquête non utilisés.

Selon le rapport, le programme ne rend donc pas compte du montant total des crypto-monnaies utilisées pour les enquêtes dans l’ensemble de l’USPIS. Par ailleurs, une recherche manuelle par mot-clé a révélé plus de 1 000 cas uniques où la crypto-monnaie a été utilisée mais n’est pas représentée avec précision dans le système.

« Le programme n’est pas en mesure d’atteindre l’un de ses principaux objectifs – aider les inspecteurs postaux à gérer les défis liés à la volatilité inhérente aux crypto-monnaies – ce qui, en fin de compte, expose le service d’inspection postale au vol, aux abus et à la mauvaise gestion des fonds fédéraux » indique le rapport.

L’audit a recommandé une révision du système actuel de gestion des données pour les transactions en crypto-monnaies dans les enquêtes et a déclaré que l’USPIS devrait fournir un programme de formation complet sur les crypto-monnaies avec une supervision par des experts à l’avenir

Tags:
USA
Nous utilisons des cookies pour personnaliser notre contenu et nos publicités, fournir des fonctionnalités pour les médias sociaux et vous offrir une meilleure expérience. En continuant à naviguer sur le site ou en cliquant sur “OK, merci”, vous consentez à l’utilisation de cookies sur ce site.