Home > News > Le Bitcoin n’est pas une menace pour l’Or explique Goldman Sachs

Le Bitcoin n’est pas une menace pour l’Or explique Goldman Sachs

Goldman Sachs affirme que le Bitcoin ne représente pas une menace pour l’or, bien que les investisseurs détournent leurs fonds de la matière première pour investir dans la devise numérique

Le responsable de la recherche sur les matières premières chez Goldman Sachs affirme que le Bitcoin ne représente pas une menace existentielle pour l’or, qualifiant la crypto-monnaie de « couverture contre l’inflation pour les particuliers ».

Jeff Currie a fait connaître ses opinions vendredi en soulignant les similitudes entre les investissements dans le BTC et ceux du métal jaune ou du cuivre.

Currie a ajouté que le Bitcoin (BTC) et l’or pourraient coexister, car il ne pense pas que la popularité croissante du Bitcoin menace la position de l’or en tant que devise de dernier recours. Il a ajouté que l’essor du Bitcoin présentait aussi des similitudes avec celui du cuivre.

Lorsqu’on lui a demandé ce qu’ils avaient en commun, Currie a déclaré qu’ils sont tous deux des indicateurs de croissance à risque. Le commentaire de Currie a été fait après que lui et d’autres stratèges de Goldman Sachs aient écrit que les récentes mauvaises performances de l’or par rapport aux taux réels et au dollar avaient convaincu certains investisseurs que le Bitcoin remplaçait l’or comme couverture de choix contre l’inflation.

Selon les stratèges, la récente baisse du prix de l’or est due à une stratégie d’investissement axée sur le vaccin contre le coronavirus qui a convaincu certains investisseurs d’acheter des actifs plus risqués comme le Bitcoin. Ils ont fait valoir que les investisseurs n’ont pas abandonné l’or en raison de sa baisse de valeur.

Les analystes de chez JP Morgan ont récemment révélé que la croissance du Bitcoin se faisait au détriment de l’or. La baisse des fonds investis dans les fonds négociés en bourse (ETF) sur l’or coïncide avec l’entrée de milliards de dollars sur le marché du Bitcoin et d’autres crypto-monnaies.

Toutefois, Currie a souligné que l’or était utilisé comme actif défensif par les investisseurs et que rien ne permettait de penser que le BTC avait volé la demande d’or. Il a déclaré : « Nous ne voyons pas de preuve que le rallye du Bitcoin cannibalisera le marché haussier de l’or et nous pensons que les deux peuvent coexister ».

Plusieurs analystes de JPMorgan et d’autres institutions financières pensent que les investisseurs transfèrent leur argent de l’or vers le Bitcoin. Certaines sociétés ont réduit leur exposition à l’or pour acheter du BTC. Elles utilisent la crypto-monnaie comme une couverture contre la dévaluation de la devise fiduciaire.

Selon le rapport de JP Morgan, Grayscale Bitcoin Trust a reçu près de 2 milliards de dollars d’investisseurs institutionnels depuis octobre. D’autre part, les fonds tradés en bourse (ETF) garantis par l’or ont connu une sortie de 7 milliards de dollars au cours des derniers mois.

Malgré les performances contrastées du marché, les ETF sur l’or représentent toujours 3,3 % des actifs des family offices, tandis que les Bitcoins ne représentent qu’environ 0,18 %.

Traduit par Carolane de Palmas

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.