Home > News > Le Bitcoin sous-performe pendant la saison fiscale selon CoinDesk

Le Bitcoin sous-performe pendant la saison fiscale selon CoinDesk

Les performances du Bitcoin ont toujours été plus faibles pendant la saison fiscale aux États-Unis, car les traders vendent des jetons pour payer leurs impôts

Une nouvelle analyse de CoinDesk a révélé que le Bitcoin (BTC) sous-performe historiquement pendant la saison fiscale. Cela s’explique par le fait que la plupart des traders qui ont réalisé des bénéfices au cours de l’année précédente vendent certains jetons BTC pour régler leurs impôts.

La saison fiscale accélère généralement à partir de janvier et la crypto-monnaie la plus importante du marché a généralement enregistré des performances inférieures pendant ce mois-ci par rapport à celles des autres mois. Selon l’analyse, le Bitcoin a massivement sous-performé pendant 4 des 7 mois de janvier de 2014 à 2020. Il a également enregistré des pertes dans 6 des 7 mois de mars pendant cette période.

Certains analystes pensent que la sous-performance du BTC durant ces périodes n’est pas une coïncidence. Delphi Digital a révélé que les pertes moyennes du BTC en janvier sont d’environ 5,24 % et de 12,59 % en mars.

Paul Burlage, analyste chez Delphi Digital, a déclaré que bien que la saison fiscale ne soit pas la principale raison de la sous-performance du Bitcoin durant cette période, il est important de le souligner.

La crypto-monnaie la plus importante du marché a du mal à se redresser après avoir atteint un record historique à 42 000 $ au début de l’année. Le jeton est brièvement passé sous la barre des 30 000 $ hier, mais il se trade actuellement à 31 500 $. Malgré la récente baisse des prix, le Bitcoin est toujours en hausse de près de 400 % sur l’année 2020.

Le rapport Delphi Digital Bitcoin Outlook de janvier a révélé que la raison principale de la sous-performance du BTC durant cette période est que la plupart des traders qui ont réalisé des bénéfices au cours de l’année précédente vendent une partie de leurs jetons pour régler leurs impôts.

Kevin Kelly, le co-fondateur de Delphi Digital, a souligné qu’il est presque impossible de prédire la pression vendeuse à laquelle le Bitcoin sera confronté au cours de cette saison, car certaines juridictions traitent les plus-values plus favorablement que d’autres.

Kelly a fait remarquer que la capitalisation boursière du Bitcoin a augmenté de plus de 400 milliards de dollars l’année dernière. Une partie de ces gains est destinée aux traders et aux spéculateurs qui auraient pu réaliser des bénéfices ou les détourner vers d’autres sections du marché des crypto-monnaies, d’où le déclenchement d’événements imposables.

Actuellement, seules les plus-values réalisées sont imposées, mais cela pourrait bientôt changer. De récents rapports suggèrent que Janet Yellen, la candidate du président américain élu Joe Biden au poste de secrétaire au Trésor, propose d’imposer les plus-values non réalisées.